Business

L’économie de l’attention avec le format mobile, playable Ads

Par le

La publicité mobile est un vaste sujet complexe, mais une chose est sûre l'”économie de l’attention est devenue un autre défi pour les annonceurs, en particulier sur les appareils mobiles où les utilisateurs ont une tolérance moins élevée pour les annonces qui attirent l’attention. C’est encore un peu le Far West sur le sujet, mais la créativité et la technologie ensemble devrait permettre enfin de voir une publicité que l’on aime !

[En 2017, les dépenses publicitaires consacrées à la téléphonie mobile ont grimpé de 44,5% à 112 milliards de dollars , ce qui en fait la deuxième chaîne publicitaire en importance après la télévision – Plus de 50% des utilisateurs mobiles jouent régulièrement à des jeux, dont plus de 200 millions aux États-Unis.]

Selon un sondage réalisé par AdColony, 46% des principaux développeurs d’applications auxquels ils ont demandé (dont la plupart appartiennent au secteur des jeux) ont déclaré que ce format retiendrait leur attention au cours de l’année à venir. C’est le double de la part des publicités jouables obtenues l’année dernière (25%). Les “playable Ads” font justement cela en permettant aux utilisateurs de s’engager activement dans une expérience de marque ou de faire la démonstration d’une application de jeu avant de la télécharger au lieu de regarder passivement une vidéo. Les premières données suggèrent que ces méthodes fonctionnent, 28% des professionnels des agences américaines interrogés par Fyber citant les playable Ads comme format de publicité intégrée aux applications les plus efficaces, suivis par 23% des personnes ayant cité les annonces interactives.

AdMob de Google a lancé ce format pour ses partenaires de jeu en mai dernier et Facebook en août. Dans les deux cas, les publicités étaient principalement utilisées par les développeurs de jeux, mais les publicités jouables présentaient un potentiel pour d’autres industries. Plus de 45% des 1 000 principaux partenaires de jeu d’AdMob utilisent déjà des annonces récompensées pour monétiser leurs applications, et les nouvelles annonces jouables fonctionneront comme des annonces vidéo. En contrepartie du fait de jouer à un mini-jeu et d’y réussir ou d’installer potentiellement le jeu complet. L’autre type lancé, ce sont les annonces vidéo à options multiples (Auto-flipping). Celle-ci vous donne la possibilité de choisir qu’elle annonce vidéo vous souhaitez regarder en échange de bonus.

[Chartboost,l’une des sociétés qui créent ce type de contenu, souligne que, dans les jeux pour mobile, les annonces enregistrent une augmentation de 123% du taux de conversion et qu’elles représentent une augmentation de 200% du CPM pour l’éditeur de jeux.]

Pas que le Gaming

Est-ce que jouer à un jeu pousserait quelqu’un à remplir une demande de prêt ou à aller chez un concessionnaire automobile ? Peut-être que cela dépend de la cible et de comment le jeu est conçu ! N’oubliez pas que le succès de ce type de publicité, comme de tout autre élément du marketing mobile, dépend de la définition d’objectifs réalistes, de la connaissance des capacités de votre marque et de la compréhension du marché dans son ensemble.

Le gaming n’est pas le seul à être impacté par cette forme de publicité, cela donne des idées : récemment, une annonce a présenté un hôpital offrant des visites virtuelles aux patients. L’annonce interroge les internautes de manière interactive sur leur besoin, en utilisant la technologie de sondage combinée à un bot. En construisant ces technologies ensemble, nous devrions pouvoir disposer d’une annonce qui se termine par une visite chez le médecin.

Pour Kellogg’s, Gameloft a créé de courtes annonces interactives destinées à promouvoir la marque de céréales Froot Loops. La société a également travaillé avec le détaillant en ligne indien Myntra pour une campagne publicitaire jouable qui a enregistré un taux de réussite impressionnant de 82% et 2,1 millions d’impressions en un peu moins de deux mois.