Business

Il est temps de changer la façon dont le marketing numérique est fait sur mobile

Par le

Ogury a publié aujourd’hui le deuxième volet de son enquête auprès des consommateurs, intitulée “The Reality Report”. L’enquête examine les attitudes de plus de 287 000 utilisateurs mobiles dans 6 pays vis-à-vis du marketing et des données. Les résultats révèlent que les pratiques actuelles du marketing numérique ne fournissent aucune valeur aux utilisateurs et pourraient mettre en péril la prospérité à long terme des entreprises du secteur.

[Il sera intéressant de regarder début 2020 si les choses changent !]

Aujourd’hui, la grande majorité des annonces mobiles est diffusée dans des jardins clos. Ces géants technologiques ont accès à une masse incomparable de données utilisateur, leur permettant de cibler les utilisateurs avec des messages pertinents. Cependant, 9 utilisateurs sur 10 trouvent les messages marketing ciblés agaçants, même si 13% sur 90% les trouvent également utiles. La plupart des personnes ne se soucient pas du RGPD, mais ils se soucient de la clarté et de l’équité de leurs choix de comment leurs données sont utilisées !

Les géants de la technologie ont été soumis à l’examen du public pour leurs pratiques de traitement de données trompeuses et pour la manière dont ils utilisent les données pour cibler les consommateurs avec des annonces, sans autorisation expresse. Sauf si les utilisateurs ont le choix explicite, de partager des données ou non, de recevoir des annonces ou non, il y aura toujours un ressentiment sous-jacent envers les annonces qui leur sont présentées.

Les marques et les éditeurs devraient toujours proposer aux consommateurs des choix clairs et équitables : accepter la collecte de données anonymes pour un marketing personnalisé, ne pas partager les données et donc recevoir des publicités non pertinentes, ou payer un prix juste en échange d’un marketing gratuit et environnement sans collecte de données.

[Les consommateurs sont frustrés par le marketing mobile.Pourtant, ils continuent à consommer du contenu en
masse des géants de la publicité qui servent la majorité des annonces. Cela montre qu’une inhabituel alliance a été formée entre les consommateurs et les players qui contrôlent leur attention. Ils n’aiment pas l’impact, mais ne peuvent pas s’arrêter de l’utiliser tout comme la dépendance…]

Message

Des messages intrusifs et non pertinents peuvent avoir un impact négatif sur la réputation d’une marque. Mais l’étude révèle également que 52% des utilisateurs s’accordent pour dire que les messages intrusifs et non pertinents leur donnent une mauvaise opinion de l’application ou du site Web qui les héberge. Ces chiffres sont préoccupants pour les marques et les éditeurs. Si le marketing intrusif érode continuellement l’appréciation des utilisateurs, il en résultera une perte d’activité pour toutes les parties prenantes.

Les annonces mobiles ou les courriels sont préférés aux notifications.

L’enquête a révélé que, lorsqu’ils avaient le choix, 82% des utilisateurs dans le monde préféraient recevoir des messages marketing via des annonces mobiles ou des e-mails. Les alertes téléphoniques, telles que les notifications push et les SMS, sont la méthode la moins populaire parmi les répondants. Il faut au moins deux choses pour changer la perception du marketing numérique par les utilisateurs: leur donner des choix clairs et les respecter lorsqu’ils sont faits. Ogury invite l’écosystème numérique à adopter ce nouveau modèle marketing fondé sur le choix et offrant un échange de valeur équitable entre consommateurs, éditeurs et marques.

Questions

  • Après que les GDPR est rentré en vigueur, aviez-vous une meilleure compréhension de la façon dont les entreprises utilisent vos données ?

Un an après le GDPR, seulement 8% des consommateurs déclarent avoir une meilleure compréhension de la manière dont leurs données mobiles sont utilisées par les organisations qui la collectent. Les utilisateurs français sont le plus conscient de la façon dont les entreprises utilisent leurs données post-GDPR. Les consommateurs américains sont ceux qui ont le moins de compréhension dans l’ensemble, avec seulement 5% déclarant avoir une meilleure connaissance de l’utilisation des données post-GDPR.

Parmi les groupes d’âge étudiés, les plus jeunes des 18-24 ans étaient les moins susceptibles d’avoir entendu parler du RGPD, 43% déclarant ne pas le savoir !

Les autres questions de l’étude :

– Après avoir lu les formulaires de consentement et les politiques de confidentialité avez-vous compris comment les entreprises utilisent vos données ?
– Lisez-vous les avis de consentement dans leur intégralité ?
– Quel type de données seriez-vous prêt à partager pour éviter de payer pour voir le contenu ou utiliser des applications ?
– Quelle est la partie la plus agaçante de l’utilisation de votre appareil mobile tous les jours ?
– Comment préférez-vous recevoir des messages marketing ?
– Ennuyeux, intrusif ou marketing non pertinent, les messages me donnent une mauvaise opinion du site ou application qui les accueille.
– Le nombre de messages marketing non pertinent affichés sur mon mobile a-t-il augmentée ?