Business

Facebook perd des utilisateurs en Allemagne et en France plus rapidement que prévu

Par le

Les utilisateurs de Facebook en France et en Allemagne quittent la plate-forme plus rapidement que prévu. Emarketer vient de déclassé la croissance du nombre d’utilisateurs de Facebook dans les deux pays, alors que les utilisateurs plus jeunes migrent vers d’autres plates-formes. En France cette année, Facebook connaîtra pour la première fois une baisse du nombre d’utilisateurs, tandis que l’Allemagne enregistrera sa première baisse d’utilisateurs en 2018.

À lire : Il est temps d’abandonner WhatsApp et Telegram !

Les utilisateurs de Facebook en Allemagne

L’année dernière, l’utilisation de Facebook en Allemagne a chuté de 1,2% et baissera encore de 0,9% d’ici à fin 2019, pour atteindre 25,9 millions de personnes. Nos prévisions précédentes prévoyaient une croissance de 0,1%, mais le nombre d’utilisateurs qui ont quitté la plate-forme a dépassé ceux qui ont adhéré.

Les prévisions révisées pour l’Allemagne indiquent une diminution moyenne d’environ 9% du nombre d’utilisateurs de Facebook âgés de moins de 25 ans cette année. Le recul le plus important sera observé chez les utilisateurs âgés de 12 à 17 ans, en baisse de 19,2%. Les utilisateurs de 34 ans et moins cont continuer à quitter la plate-forme jusqu’en 2023. Une augmentation du nombre d’utilisateurs parmi les 35 ans et plus aidera Facebook à atténuer les pertes globales.

Malgré la légère baisse du nombre d’utilisateurs, Facebook reste le premier réseau social en Allemagne et conservera ce statut dans un avenir prévisible. En conséquence, les annonceurs allemands continueront d’acheter des espaces publicitaires sur la plateforme. En 2020, les dépenses publicitaires sur Facebook augmenteront de 11,9% pour atteindre 2,49 milliards de dollars (2,11 milliards d’euros).

Au fil du temps, Facebook a perdu de son attrait pour de nombreux jeunes, en particulier des adolescents, mais aussi des adultes plus jeunes. L’utilisation de Facebook est en augmentation constante chez les utilisateurs plus âgés d’Internet, mais les utilisateurs plus jeunes peuvent le trouver un peu obsolète et sont beaucoup plus attirés par Instagram et Snapchat. Ces plateformes offrent généralement des expériences plus récentes et une atmosphère plus dynamique. Snapchat a particulièrement profité de la mise à jour de son application Android mise à jour pour le deuxième trimestre de 2019, ainsi que de nouveaux filtres visuels. Ces changements ont considérablement renforcé l’engagement.

Alors que que l’observation montre une baisse du nombre d’utilisateurs du géant en Allemagne, d’autres réseaux sociaux tels qu’Instagram, Snapchat et Twitter gagnent tous en utilisateurs.Instagram augmentera de 10,4% cette année pour atteindre 17,7 millions d’utilisateurs. En 2020, il y aura plus d’utilisateurs de moins de 25 ans sur Instagram que sur Facebook. Snapchat augmentera de 7,5% cette année pour atteindre 10,6 millions d’utilisateurs. Twitter augmentera de 4,3% cette année pour atteindre 4,0 millions d’utilisateurs.

Les utilisateurs de Facebook en France :

En France, 2019 sera la première fois que le nombre total d’utilisateurs de Facebook diminuera. Le nombre d’utilisateurs diminuera de 1,3% à 27,6 millions. Cette baisse devrait se poursuivre. En fait, d’ici 2022, moins de 50% des internautes français utiliseront Facebook. L’histoire en France est semblable à celle en Allemagne : les plus jeunes optent pour d’autres plateformes sociales via Facebook. En 2020, les utilisateurs d’Instagram âgés de moins de 25 ans dépasseront pour la première fois les utilisateurs de Facebook de ce groupe d’âge.

Cette année, le nombre d’utilisateurs d’Instagram en France augmentera de 10,7% pour atteindre 14,9 millions. Snapchat comptera 16,4 millions d’utilisateurs en 2019, soit 17,8% de plus que l’année dernière. Le nombre d’utilisateurs de Snapchat en France dépassera celui du Royaume-Uni pour la première fois cette année.Twitter augmentera de 2,6% en 2019 pour atteindre 3,9 millions d’utilisateurs.