Plateforme

Connaissez-vous, Mycroft assistant vocal Open-source ?

Par le

Les assistants vocaux couramment connus tels que Siri, Alexa, Google et Cortana utilisent la technologie de traitement du langage naturel pour interpréter la parole et répondre dans un langage courant. Apple, Amazon et Google sont à l’origine de cette innovation, mais ont malheureusement un écosystème de développeurs fermé.

Chez Mycroft, le premier assistant vocal en IA à source ouverte au monde. Mycroft est gratuit à télécharger et à utiliser, et les développeurs sont invités à modifier son code pour en développer et en améliorer les fonctionnalités. Plus de 700 développeurs indépendants apportent déjà une contribution au logiciel Mycroft. La campagne Kickstarter de Mycroft AI en 2015 a financé son produit initial, le “Mark One”, un haut-parleur intelligent fonctionnant de manière similaire à Amazon Echo et Google Home. Mais le Mark One n’est que le point de départ de Mycroft, qui fonctionne également sur le bureau et peut être intégré à n’importe quel appareil. Depuis ils ont sorti le Mark II en décembre qui aura bientôt un lancement officiel. Créer un AV demande beaucoup de temps, actuellement, ils ont 5 équipes sur le sujet : l’équipe Aaware est le point central de tout le matériel, et l’équipe KDE aide à faire ressortir le côté graphique. Mycroft Design travaille aux niveaux mécanique et UX, et les développeurs Mycroft travaillent à rassembler toutes les nouvelles pièces pour que le Mark II fonctionne réellement.

L’idée de la plateforme est de pouvoir activer la voix de n’importe quel appareil et de le transformer en assistant personnel intelligent, capable d’exécuter diverses tâches en utilisant les compétences. Il permet à l’utilisateur de d’avoir son propre assistant vocal privé qui ne se connecte pas à un serveur pour collecter des données, promet de ne jamais collecter ni stocker vos données, même de manière anonyme. Il comporte un ensemble de 8 microphones, un son de haute qualité et un écran de visualisation.

Vie privée

En décembre un utilisateur d’Alexa a été autorisé par erreur à accéder aux archives d’enregistrements d’ un tiers, ce qu’Amazon a qualifié d’erreur humaine. C’est possible mais bien que ce ne soit pas une excuse, car l’erreur humaine sera toujours un facteur de risque chaque fois qu’une entreprise collecte des données sensibles non cryptées. l’Intercept a rapporté que les caméras de sécurité Ring compatibles Amazon étaient un moyen pour les employés de Ring et d’autres personnes extérieures à l’entreprise d’ accéder en direct aux flux des caméras de certains clients, y compris à l’intérieur de leur domicile ! Ces bogues indiquent que les appareils à commande vocale ne sont pas parfaitement sûrs et que même les sociétés de technologie les plus réputées sont sujettes à des erreurs susceptibles de compromettre occasionnellement les informations collectées par leurs assistants personnels.

Mycroft ne sera probablement jamais aussi complet que Alexa ou Google Assistant, mais l’approche open-source et l’accent mis sur la confidentialité des utilisateurs pourraient suffire à convaincre certaines personnes d’accepter les limitations. À ce stade il couvriraient environ 97% des besoins des assistant intelligent !!