BN Tech

Brèves nouvelles Tech S6

Par le

HONOR

La marque lance un challenge photographique spécial intitulé « See The Unseen » (« Voyez l’impossible ») afin d’illustrer les capacités impressionnantes de la caméra 48 mégapixels (MP) du HONOR View20, à même de saisir un niveau exceptionnel de détail. Ce challenge encourage les utilisateurs à se servir de cette technologie révolutionnaire pour découvrir des sujets passionnants, capturer des expériences saisissantes et repousser les limites de leur créativité.

TWITTER

Comme pour Snapchat les résultats du quatrième trimestre de Twitter prouvent que la société est toujours capable de développer ses revenus sans augmenter sa base d’utilisateurs. La baisse du nombre d’utilisateurs mensuels est probablement la continuation des efforts de Twitter pour supprimer les comptes douteux, lancés au troisième trimestre. La croissance des actifs quotidiens est également un signe positif pour les annonceurs, car cela signifie que les utilisateurs restent très engagés sur la plate-forme. Il y a également beaucoup de place pour plus de croissance, les DAU de Twitter représentant moins de la moitié des MAU. ”

– Les recettes publicitaires mondiales totales de Twitter atteindront 2,70 milliards de dollars en 2019. Sa part dans les dépenses totales en publicité numérique dans le monde passera de 0,9% l’an dernier à 0,8% en 2019.
– En 2019, Twitter détiendra 1,7% du marché mondial du display à 163,60 $.
– Les revenus publicitaires mobiles mondiaux de Twitter augmenteront de près de 13% pour atteindre 2,56 milliards de dollars cette année. Cependant, sa part du marché mondial de la publicité mobile va légèrement baisser pour atteindre 1,1%.
– La base d’utilisateurs de Twitter dans le monde augmentera de 3,5% cette année pour atteindre près de 283,6 millions de personnes. EMarketer s’attend à ce que sa part d’utilisateurs du réseau social mondial diminue légèrement, passant de 9,8% en 2019 à 9,3% en 2022, alors que sa base d’utilisateurs continuera de croître au cours des prochaines années.

HUAWEI

Huawei pour la toute première fois a utilisé les capacités de l’Intelligence Artificielle et l’expertise humaine pour composer les deux derniers mouvements de la célèbre Symphonie n°8 de Schubert. Plus connue sous le nom de « Symphonie inachevée », elle est restée incomplète pendant 197 ans malgré de nombreuses tentatives. La version complète de la symphonie de Schubert imaginée par Huawei a vu le jour grâce à l’utilisation d’une intelligence artificielle bénéficiant directement de la puissance de traitement des deux NPU (unités de traitement neuronal) du smartphone HUAWEI Mate 20 Pro. Ce dernier a été spécialement conçu pour aider l’utilisateur dans ses tâches quotidiennes grâce à l’IA intégrée.

Après avoir analysé le timbre, la hauteur et la métrique des deux premiers mouvements déjà existants de la symphonie, le modèle d’IA a généré la mélodie des deux mouvements manquants, le troisième et le quatrième. Huawei a ensuite collaboré avec le compositeur Lucas Cantor, lauréat de plusieurs Emmy Awards, pour la création d’une partition d’orchestre à partir de la mélodie obtenue. Le compositeur a retravaillé celle-ci pour qu’elle reste fidèle au style de la Symphonie n°8 de Schubert.

ONE PLUS

La plupart des constructeurs reçoivent des centaines d’idées pour améliorer leurs produits. One Plus explique que la quasi totalité de ces retours sont récupérés par nos chasseurs de bug ou via des questionnaires, faisant d’OxygenOS un logiciel conçu avec sa communauté. Mais, du fait de la quantité importante de propositions, certaines passent entre les mailles du filet, ils ont donc décider d’ouvrir un challenge “Concevez la prochaine fonctionnalité d’OxygenOS”

Soumettez votre PRD (Document sur les exigences du produit) en répondant aux questions ci-dessous dans un nouveau thread (avec #PMChallenge dans le titre) dans la section Tech. Vous avez jusqu’au 22 février :

– Qui sont les utilisateurs ?
– Quelle est la fonctionnalité que vous proposez ?
– Quelle est la valeur ajoutée pour l’utilisateur ?
– Si cette fonctionnalité existe déjà sur le marché du smartphone, en quoi la vôtre est meilleure ?

À faire absolument :
Expliquez la logique derrière votre produit et comment voulez-vous l’implémenter ;
Incluez vos directives et détails via des dessins et diagrammes. Dessinez chaque écran de la fonctionnalité, et le passage d’un écran à un autre (Regardez design principles post si vous voulez un exemple.)

Il vont se servir des questions pour analyser votre pitch :

Pour le département produit – Est-ce qu’elle contribue à une expérience burdenless (sans contraintes) ?
Pour les développeurs – comment les parties déjà existantes de notre OS vont se comporter avec cette fonctionnalité ?
Pour la partie Expérience Utilisateur – Comment l’expérience utilisateur sera ? Est-ce que les différentes étapes de l’interface produiront une expérience optimale ?

Startup

Redison annonce la sortie commerciale de Senstroke : le 1er objet connecté pour les batteurs capable de restituer à l’identique les mouvements, impacts des baguettes, et le jeu des pieds. Cette innovation unique au monde, brevetée et 100% made in France, cible aussi bien les débutants qui veulent apprendre la batterie que les initiés qui souhaitent réviser leur gamme, partout et sur n’importe quel objet. Senstroke permet de gérer les différents niveaux de rebond de manière réaliste. Tout a été pensé pour garder le même confort de jeu d’une vraie batterie.

IOT

Le Groupe Resadia a élaboré en début d’année 2018 le boîtier Wefeel. Grâce aux capteurs imaginés et conçus par l’entreprise, cet objet connecté est en mesure de relever des données environnementales qui s’avèreront utiles aux secteurs de l’industrie ou encore de l’agriculture. le boîtier connecté Wefeel a été livré pour test à la mi-octobre et embarqué sur le voilier Resadia de Pierrick Tollemer, compétiteur de la Route du Rhum. Equipé de capteurs de température, de pression atmosphérique, de pression de la mer, d’humidité, de lumière, de géolocalisation, et d’un accéléromètre, Wefeel délivre les données précises grâce au réseau GSM.

L’entreprise entend cibler plusieurs secteurs d’activité et proposer différents cas d’usages. Le boîtier pourrait notamment relever les taux d’humidité des milieux agricoles, de déchetteries ou encore d’entrepôts à risques. Les cas d’usages pourraient ainsi être industriels, agricoles mais aussi s’intégrer dans des projets de Smart cities.

ROBOTIQUE

Selon les dernières prévisions en matière de robotique de Tractica, les ventes mondiales de robots grand public ont atteint 5,6 milliards de dollars en 2018 et Tractica s’attend à ce que le marché continue de connaître une forte croissance au cours des prochaines années, pour atteindre une valeur de marché de 19 milliards de dollars à la fin de 2025. Les prévisions des livraisons mondiales d’unités robotiques grand public passeront de 15,4 millions en 2018 à 65,9 millions d’unités par an d’ici 2025.

CYBERSECURITE

Check Point publie la seconde partie de son Rapport Sécurité 2019

Les extracteurs de cryptomonnaie s’activent sur les réseaux sans être détectés : Les extracteurs de cryptomonnaie ont infecté 10 fois plus d’entreprises que les logiciels malveillants en 2018, mais seulement un professionnel de la sécurité informatique sur cinq a été en mesure de détecter une infection sur son réseau. 37 % des entreprises dans le monde ont été touchées par des extracteurs de cryptomonnaie en 2018. 20 % des entreprises continuent d’être touchées par ce phénomène chaque semaine, malgré une baisse de 80 % de la valeur des cryptomonnaies.

Les risques présentés par les extracteurs de cryptomonnaie sont sous-estimés par les entreprises : Lorsque Check Point a demandé aux entreprises quelles étaient les menaces les plus importantes pour leur entreprise, 16 % seulement des professionnels de l’informatique ont cité les extracteurs de cryptomonnaie, contre 34 % pour les attaques DDoS, 53 % pour les fuites de données, 54 % pour les logiciels rançonneurs et 66 % pour le phishing. C’est assez préoccupant, car les extracteurs de cryptomonnaie peuvent facilement servir de portes dérobées pour télécharger et activer d’autres types de logiciels malveillants.

Les logiciels malveillants sous forme de service se développent : Le programme d’affiliation du logiciel malveillant sous forme de service GandCrab permet désormais à des amateurs de se lancer dans le business lucratif des logiciels rançonneurs. Ils conservent jusqu’à 60 % du montant des rançons perçues auprès des victimes et les développeurs en conservent jusqu’à 40 %. GandCrab compte plus de 80 affiliés actifs, et plus de 50 000 victimes ont été infectées en seulement deux mois en 2018, totalisant entre 300 000 et 600 000 dollars de rançons.