BN Tech

Brèves nouvelles Tech S39

Par le

AI

Atos, leader international de la transformation digitale, annonce avoir inauguré son premier Laboratoire d’Intelligence Artificielle (IA) en Allemagne à Munich. Dans cet espace d’innovation, Atos développe pour ses clients des solutions qui s’appuient sur l’Intelligence Artificielle et d’autres technologies de pointe. Lors de l’inauguration, Thierry Breton, Président-Directeur Général d’Atos, a souligné l’importance de l’IA pour l’industrie et l’économie. Le Laboratoire d’IA en Allemagne fait partie du réseau international d’IA d’Atos, dans le cadre de son partenariat avec Google Cloud initié en 2018.

Le laboratoire est destiné aux entreprises et organisations souhaitant promouvoir et développer l’utilisation de l’IA au sein de leurs activités. Atos et Google Cloud offrent l’expertise technologique, sectorielle et technique nécessaire, ainsi que des cas d’usages concrets.Les clients et partenaires du Groupe peuvent y développer leurs idées et cocréer des solutions numériques innovantes avec les experts d’Atos dans nombreux domaines tels que le cloud, la cybersécurité, l’Internet des objets, les supercalculateurs et l’intelligence artificielle. Le BTIC intègre l’expérience technologique et sectorielle internationale d’Atos, offre une gamme complète de cas d’usage, et s’appuie sur un réseau international d’experts et de partenaires.

NIANTIC

L’organisation mondiale du tourisme (OMT) a accueilli Niantic, dans le cercle de ses membres affiliés d’influence. Niantic soutiendra l’innovation dans le secteur du tourisme en identifiant les tendances et les nouvelles façons de voyager dans le monde digital.

Toute l’année dernière, l’OMT a travaillé avec des innovateurs du monde entier et promu l’usage des nouvelles technologies à travers le tout récent programme Tourism Tech Adventures, ainsi qu’à travers des compétitions de startups à échelle mondiale.

L’OMT est à la recherche de partenaires spécialisés en technologie et communication autres que ceux dans le tourisme afin de mettre en place de nouveaux moyens pour promouvoir les destinations et toucher de nouveaux publics. Cela concerne spécifiquement la ‘génération numérique native’, autrement dit ceux qui ont grandi au coeur d’un monde numérique où ils ont facilement accès à une quantité monstre d’informations.

FORD

Connaissez-vous les “cobots” ? Ces robots, appelés ainsi par contraction des mots “coworking” et “robots”, travaillent désormais aux côtés des ingénieurs de l’usine Ford de Cologne, en Allemagne, afin de garantir à chaque Fiesta une finition parfaite. Les six “cobots” de cette usine participent à une séquence chorégraphiée pour polir toute la surface de la carrosserie en seulement 35 secondes. Cette initiative ne remplace pas les employés Ford mais permet aux opérateurs d’utiliser leur temps pour des tâches plus complexes et éviter de subir les contraintes associées à l’exécution de tâches répétitives.

Les cobots sont capable d’appliquer une pression plus ou moins forte, comme un être humain, et ils peuvent plus facilement accéder à des endroits difficiles à atteindre, comme le centre du toit. Chaque cobot de l’usine Ford de Cologne est un UR10, le cobot le plus vendu au monde. Fabriqué par Universal Robots, il est également utilisé dans l’industrie audio pour polir les haut-parleurs et les subwoofers haut-de-gamme.

Audience

En août, les Français ont passé en moyenne 1h18 par jour sur internet via leur mobile et 25 minutes via leur ordinateur. Si ce temps de surf sur ordinateur est en baisse de 4 minutes par rapport à juin, le temps passé sur les sites et apps mobiles reste aussi élevé qu’avant l’été. Les 15-34 ans restent les plus connectés : ils ont passé 23 minutes sur internet via leur ordinateur (-2 minutes vs juin) mais surtout 2h27 sur mobile (-1 minute vs juin).

Les CSP+ affichent un comportement de surf estival différent en fonction de l’écran. Leur détox numérique est visible sur ordinateur (-9 minutes en août par rapport à juin) et engendre un report sur le mobile. Les CSP+ ont en effet surfé 1h33 par jour sur leur smartphone en août, soit 3 minutes de plus qu’en juin. Cette hausse du mobile est portée par des usages variés en tête desquels on retrouve la consultation de cartes et d’itinéraires.