BN TechBusiness

Brèves Nouvelles S8

Par le

La voix ou le doigt ?

VOICE ASSISTANT

AI

Un nouvel algorithme AI de Google prédit une maladie cardiaque en regardant vos yeux. Certains les experts disent que cela pourrait fournir un moyen plus simple de prédire le risque cardiovasculaire.

L’algorithme pourrait permettre aux médecins de prédire le risque cardiovasculaire plus simplement en utilisant des scanners de la rétine.
Des scientifiques de Google et de sa filiale de santé-technologie, Verily, ont découvert une nouvelle façon d’évaluer le risque de maladie cardiaque d’une personne en utilisant le machine learning. En analysant les scans du dos de l’œil d’un patient, le logiciel de l’entreprise est en mesure de déduire avec précision les données, y compris l’âge de l’individu, la pression artérielle, et si oui ou non ils fument. Cela peut ensuite être utilisé pour prédire leur risque de souffrir d’un événement cardiaque majeur – comme une crise cardiaque – avec à peu près la même précision que les principales méthodes actuelles.

Pour former l’algorithme, les scientifiques de Google et de Verily ont utilisé l’apprentissage automatique pour analyser un ensemble de données médicales de près de 300 000 patients. Cette information comprenait des scintigraphies oculaires ainsi que des données médicales générales. Comme avec toutes les analyses d’apprentissage en profondeur, les réseaux neuronaux ont ensuite été utilisés pour extraire cette information des schémas, apprenant à associer les signes révélateurs dans les scintigraphies oculaires aux mesures nécessaires pour prédire le risque cardiovasculaire (par exemple, l’âge et la tension artérielle).

Pour l’instant, l’idée d’un médecin de l’IA débouchant sur de nouveaux diagnostics sans surveillance humaine est une perspective lointaine probablement des décennies, plutôt que des années, à l’avenir. Mais la recherche de Google suggère que l’idée n’est pas complètement tirée par les cheveux.


SMART HOME

Cabasse, marque française sur le marché de l’acoustique Haute-Fidélité, annonce, à tous les utilisateurs actuels et futurs de la gamme Streaming CABASSE (la barre de son StreamBAR, base de son StreamBASE, enceintes Stream 1 & 3, StreamAMP et StreamSOURCE), la possibilité de contrôler dès à présent à la voix, leurs enceintes via Google Home.

Cabasse est l’une des toutes premières marques acoustiques à rendre ses enceintes compatibles avec Google Home. A partir de leur enceinte intelligente vocale Google Home ou Google Home Mini, les utilisateurs des solutions Stream 1, Stream 3, Stream Source, Stream Bar, Stream Base & Stream AMP, auront la possibilité de commander leurs enceintes à la voix, sans avoir besoin de recourir à leur smartphone et l’application StreamControl.

Parmi les usages rendus possibles par le contrôle vocal :
• La lecture audio : jouer de la musique, mettre en pause, arrêter la musique
• La gestion des favoris : jouer jusqu’à 5 médias enregistrés
• La vérification et la gestion du niveau de volume : augmenter ou diminuer le volume
• Des services supplémentaires tels que la lecture d’une station de radio et beaucoup d’autres à venir…

APPLE

Le leadership d’Apple est beaucoup plus impressionnant, selon une nouvelle analyse réalisée par Strategy Analytics, Apple a récolté 51% de son chiffre d’affaires mondial des smartphones au cours du dernier trimestre, battant ainsi Samsung (15,7%) en deuxième position.

Le graphique ci-dessous, comparant les parts de marché en termes de chiffre d’affaires et de livraisons unitaires, illustre bien à quel point Apple est en avance sur la valeur qu’il extrait du marché des smartphones. Avec un prix de vente moyen de près de 800 $ par téléphone, Apple devance Samsung (254 $), Huawei (205 $) et tout le monde (152 $).

MCOMMERCE

idealo, comparateur de prix a souhaité mettre lumière les habitudes de consommation des Français qui effectuent leurs achats sur mobile. En effet, le m-commerce occupe aujourd’hui une part importante dans le commerce en ligne. De fait, quels sont les systèmes d’exploitation, les plateformes et les marques de mobiles qu’utilisent les Français pour consommer ? Quelles sont leurs habitudes de consommation ?

iOS vs. Android : quel favori pour les consommateurs français ?

Ce n’est pas une surprise, mais les consommateurs français qui utilisent leur mobile pour effectuer leurs achats sont en majorité des utilisateurs d’Android. En effet, les utilisateurs d’Android représentent plus de 60 % des consommateurs sur mobile contre un peu moins de 40 % d’utilisateurs d’iOS, le système d’exploitation d’Apple sur l’ensemble de l’année 2017. On peut également noter que le mois de l’année où les utilisateurs d’Android ont représenté la plus grande part de consommateurs sur mobile est le mois d’octobre 2017, où ils représentaient 62,87 % des acheteurs mobile. A contrario, le mois de l’année où les utilisateurs d’iOS ont été les plus nombreux fut le mois de janvier 2017, où les utilisateurs d’Apple constituaient 41,77 % des consommateurs mobile.

L’utilisation des tablettes plus répandue sur iOS que sur Android
Le deuxième enseignement de cette étude concerne l’utilisation des tablettes tactiles par les Français pour faire leurs achats. Proportionnellement parlant, les utilisateurs d’iOS utilisent bien plus leur tablette pour faire leurs achats que les utilisateurs d’Android. En effet, les propriétaires de produits Apple sont presque 38 % à utiliser leur tablette, tandis que seulement un peu plus de 20 % des utilisateurs d’Android se servent d’une tablette acheter un produit en ligne.

La pause déjeuner et la soirée en temps forts pour les achats des Français

Les acheteurs mobile demeurent bien évidemment moins nombreux que les utilisateurs d’ordinateur. Mais les heures auxquelles ils effectuent leurs achats sont-elles également différentes ? En observant les résultats de l’étude d’idealo, on peut remarquer sensiblement les mêmes tendances de consommation, à savoir un premier pic de trafic au moment du déjeuner et un trafic à son maximum en fin de journée.

Cependant les horaires diffèrent entre les terminaux mobiles et les ordinateurs. Si les acheteurs sur ordinateur commencent une première fois à se rendre en nombre sur les sites de commerce à 11h (3,74 % du trafic journalier), le trafic chute ensuite fortement à 12h et 13h. Il atteint un maximum de 4,22 % à 18h. Concernant les acheteurs utilisant leur smartphone, on note un premier pic de trafic journalier à 13h avec 1,68 % de fréquentation journalière. Puis, le trafic se stabilise pour augmenter en fin de journée et culminer à 21h et 22h, avec 2,61 % de fréquentation. Les utilisateurs de tablette suivent exactement les mêmes habitudes de consommation que les utilisateurs de mobile : un premier pic de trafic journalier est observé à 13h avec 0,54 % de la fréquentation quotidienne, puis le trafic se stabilise
pour atteindre son maximum à 21h avec 1,12 % de fréquentation.

De fait, on peut déduire que les achats sur ordinateur se font plutôt majoritairement sur le lieu de travail, avant la pause déjeuner et avant de quitter son travail. En revanche, les achats sur mobile et tablette se font en majorité plus tardivement : en plein milieu de la pause déjeuner vers 13h et le soir entre 21h et 22h.