Business

Brèves nouvelles Apple S27

Par le

Source @dino_design_sketches

INAUGURATION

Pour la première fois à Taïwan, Apple va confier la présentation des séances Today at Appe à des artistes, parmi lesquels des créateurs reconnus sur le plan international, y compris des artistes taïwanais. Le magasin propose une série de séances Stage for Creativity d’une durée de six semaines, qui débutera dès son ouverture avec une performance de la chanteuse Eve Ai.

Le nom du magasin – Apple Xinyi A13 – fait référence à son emplacement dans le quartier, au pied d’un nouveau grand magasin extrême-oriental.

RUMEUR

Apple envisage de fabriquer son prochain ordinateur Mac Pro en Chine, délocalisant la production des États-Unis, selon des sources proches du dossier, dans un contexte de tensions commerciales entre Washington et Beijing. Selon des sources, Apple confie à Quanta Computer, un contractant taïwanais, la fabrication du périphérique tout en augmentant la production dans une usine située près de Shanghai afin de réduire les coûts d’expédition des fournisseurs.

Dans le même temps Apple a annoncé que Sabih Khan, chez Apple depuis 24 ans, rejoint l’équipe de direction de l’entreprise suite à sa nomination au poste de Senior Vice President of Operations. Des opérations produits à la chaîne logistique, Sabih Khan a joué un rôle important vis-à-vis de chacun des produits Apple commercialisés depuis la fin des années 90. Il rapportera toujours à Jeff Williams, Chief Operating Officer d’Apple.

Dans son nouveau rôle, Sabih Khan aura la responsabilité de diriger toute la chaîne logistique d’Apple, de garantir la qualité des produits et de superviser la planification, la fabrication, l’approvisionnement, la logistique et la livraison des produits aux clients. Il sera également en charge des programmes de responsabilité des fournisseurs d’Apple dont l’objectif est de protéger et former les personnes qui fabriquent nos produits dans le monde entier.

NEWS

Apple est en train de changer Apple News+, son kiosque numérique . Un responsable de Business Insider a déclaré qu’Apple avait estimé que les magazines généreraient 10 fois plus de revenus que ceux générés par Texture, le «Netflix pour les magazines» acheté par Apple l’année dernière comme base pour Apple News +.

D’autres éditeurs ont déclaré que les revenus d’abonnement étaient à peu près égaux ou inférieurs à ceux qu’ils avaient générés sur Texture, qui compterait environ 200 000 abonnés. Lorsque le fabricant d’iPhone a lancé le service en mars, l’idée de toucher 1,4 milliard d’appareils Apple dans le monde entier était une possibilité alléchante. Contrairement à Apple News, qui collecte des articles gratuits de divers éditeurs, Apple News+ facture 10 dollars par mois pour accéder à plus de 300 publications.

Les dirigeants d’Apple participent actuellement à une «tournée d’écoute» afin de recueillir les commentaires des éditeurs et de mieux comprendre les mises à jour possibles, a rapporté Business Insider.Les lecteurs d’Apple News ne comprennent pas la différence entre un contenu gratuit et des articles payants, a souligné ses dirigeants lors de réunions avec des éditeurs.

[les éditeurs de magazines sont peut-être en train de découvrir que ce modèle Netflix, qui propose une énorme quantité de contenu pour 10,00 $ par mois, peut être sérieusement en concurrence avec leurs propres efforts d’abonnement. la situation est ambiguë… Pourquoi payer un abonnement à un magazine dont vous pouvez lire les articles chez Apple pour moins d’argent ?]

Les éditeurs de journaux ne sont pas satisfaits de la présentation d’Apple News + centrée sur les magazines, ce qui rend les articles difficiles à lire sur les appareils mobiles. Apple News comprend un mélange d’histoires choisies par des rédacteurs en chef et recommandées en fonction de l’historique de son lectorat. Cette technologie d’intelligence artificielle permet peut-être de gagner du temps, mais elle présente également des limites, telles que celle de donner aux lecteurs une vision basée sur un historique de navigation ??

BREVETS

L’Office américain des brevets et des marques de commerce a accordé à Apple 46 brevets nouvellement délivrés. Certains couvre les dispositifs de détection dans le tissu sous la forme d’un vêtement, un autre couvre le comportement d’ARKit et le comportement à l’échelle du système de modèles 3D AR. D’autres autour d’une batterie MacBook, de bracelet Apple Watch

MUSIQUE

Apple a annoncé aujourd’hui Up Next Live, une série de performances intimes d’artistes actuels et passés d’Apple Music, dont Bad Bunny, Daniel Caesar, Khalid, Ashley McBryde, King Princess, Lewis Capaldi et Jessie Reyez. Chaque artiste se produira pour les fans dans une ville, pour une nuit seulement.

Apple Music Up Next est un programme mensuel présentant les meilleurs nouveaux artistes du monde. Chaque mois, les auteurs de goût et les rédacteurs Apple Music identifient un artiste à utiliser, puis utilisent le pouvoir de la plate-forme pour faire connaître cet artiste au public grandissant de fans de musique d’Apple Music. Apple Music Up Next comprend également une liste de lecture pour compagnons très organisée, riche en nouveaux artistes incroyables de différents genres du monde entier.

IOS

La troisième bêta développeur pour iOS 13 est publié. La mise à jour inclut iOS 13, iPadOS, macOS 10.15 Catalina, WatchOS 6 et TVOS 13. En règle générale, les développeurs reçoivent une version mise à jour un jour avant que le programme public en version bêta ne reçoive la même mise à jour. Cela signifie que les participants à la bêta publique devraient voir la deuxième version bêta publique disponible cette semaine.

https://beta.apple.com/sp/fr/betaprogram/

CAMPAGNES

Un iPhone. Une minute. Un film. C’est le défi qu’a proposé Apple aux réalisateurs français de demain. Découvrez le tout premier film de la série et des conseils pour tourner comme au cinéma avec l’iPhone.

APPS

Dans son dernier rapport sur la transparence, Apple détaille toutes les demandes reçues du monde entier concernant les données des clients. Pour la première fois, Apple met également en lumière les demandes de suppression de certaines applications de l’App Store. Apple a reçu 80 demandes de retrait de 11 pays. Celles-ci couvraient 770 applications différentes. La Chine a fait de loin le plus grand nombre de demandes, couvrant 626 applications. Parmi ceux-ci, 517 ont finalement été supprimés. Les États-Unis n’ont fait aucune demande de retrait. Au total, 634 applications ont été supprimées par Apple à la suite de demandes de retrait. Parmi les autres motifs de suppression d’application, citons la violation du droit d’auteur, la violation de la vie privée, etc.

Apple affirme avoir reçu 29 183 demandes de données d’appareils couvrant 213 737 appareils dans le monde. Le plus grand nombre de demandes provenait d’Allemagne, avec 12 343 demandes. Apple en a accordé 77%. Après cela, les États-Unis ont présenté 4 680 demandes, couvrant 19 318 demandes. Apple en a accordé 81%. La majorité des demandes des États-Unis concernaient des enquêtes sur des appareils volés.

DESIGN

Apple a annoncé que Sir Jony Ive quittera ses fonctions de chief design officer d’Apple dans le courant de l’année pour fonder sa société de design indépendante, qui comptera Apple parmi ses principaux clients. Jony Ive souhaite mener à bien des projets personnels, mais il continuera de collaborer étroitement avec Apple sur toute une série de projets par l’intermédiaire de sa nouvelle société.

Les responsables de l’équipe de design, Evans Hankey, Vice President of Industrial Design, et Alan Dye, Vice President of Human Interface Design, seront sous la supervision de Jeff Williams, Chief Operating Officer d’Apple. Depuis plusieurs années, ils jouent tous deux un rôle déterminant dans l’encadrement de l’équipe de design d’Apple. Jeff Williams, qui a supervisé le développement de l’Apple Watch depuis le début, passera plus de temps en studio, aux côtés des designers.

SECURITE

Les hauts responsables de l’administration US se sont réunis pour discuter de l’opportunité de demander une législation interdisant aux entreprises de technologie d’utiliser des formes de cryptage que les forces de l’ordre ne peuvent rompre – une mesure provocatrice qui rouvrirait une longue querelle entre les autorités fédérales et Silicon Valley.

Ces dernières années, des sociétés de technologie comme Apple, Google et Facebook ont de plus en plus intégré le chiffrement de bout en bout dans leurs produits et logiciels – le facturant comme une caractéristique de confidentialité et de sécurité, mais frustrant les autorités qui enquêtent sur le terrorisme, le trafic de drogue et la pornographie juvénile.

Adopter une législation aurait des conséquences considérables sur la vie privée et la sécurité de dizaines de milliers de consommateurs : un scandale pour Kevin Bocek, VP security strategy & threat intelligence chez Venafi, qui commente :

“Encore une fois, nous avons des politiciens qui essaient de légiférer sur ce qu’ils ne comprennent pas. Le message ne semble tout simplement pas passer – si vous sapez le cryptage, créez une porte dérobée, alors vous affaiblissez les défenses de sécurité qui sont utilisées par notre propre gouvernement. C’est une très mauvaise idée, une fois qu’une porte dérobée est créée, elle ne restera pas secrète longtemps et ne fera que créer des plans pour que les pirates puissent voler des données privées et se faufiler dans des communications cryptées. Je comprends qu’il est frustrant que la police ne puisse pas accéder aux communications cryptées, mais créer une porte dérobée n’est pas la solution et il est totalement irréaliste d’interdire simplement l’utilisation de tels services – cela ne peut que nuire à leurs utilisateurs légitimes et respectueux des lois ».