Plateforme

Brèves nouvelles Apple S25

Par le

APPLICATION

Les 100 plus grands éditeurs sur l’App Store d’Apple ont enregistré un gain impressionnant de 64% par rapport aux fabricants d’applications Android les mieux rémunérés au cours des trois premiers mois de cette année.Et les développeurs iPhone ont enregistré une augmentation moyenne de 12% de leurs revenus au premier trimestre, selon une firme d’études de marché.

SensorTower a analysé les revenus des 100 éditeurs d’App Store les plus vendus, et a annoncé aujourd’hui que chacun d’entre eux avait gagné en moyenne 83,8 millions de dollars au premier trimestre 2019. Lorsque les analystes ont fait de même pour les principaux développeurs Google Play, la moyenne était de 51 millions de dollars. Le total des dépenses de consommation moyennes pour les 100 éditeurs au dernier trimestre dans les deux magasins était supérieur de 12,1% à celui du premier trimestre de 2018, qui avait été d’environ 116 millions de dollars.

Hors Gaming

En ce qui concerne plus particulièrement les 100 éditeurs d’applications non destinées aux jeux, Sensor a constaté que la différence entre les dépenses de consommation moyennes entre l’App Store et Google Play est bien plus grande. Les consommateurs ont dépensé en moyenne 23,3 millions USD en applications parmi les principaux éditeurs autres que les jeux vidéo de l’App Store, contre 7 millions USD sur Google Play. Cela représente une différence de 232 %, les principaux éditeurs hors jeux de la plate-forme Apple rapportant en moyenne 3,3 fois plus que leurs homologues sur Google Play. Les 100 principaux éditeurs ne proposant pas de jeux dans les deux magasins ont généré en moyenne 29 millions de dollars de recettes au premier trimestre.

Best Gaming

Le trimestre dernier, 114,5 millions de dollars en moyenne ont été dépensés entre les principaux éditeurs de jeux dans les deux magasins, soit près de quatre fois plus que les 29 millions de dollars de revenu moyen des principaux éditeurs hors jeux. Les revenus des éditeurs de jeux App Store les plus importants en termes de revenus au dernier trimestre ont rapporté en moyenne 70,3 millions de dollars, soit 48% de plus que les 48 millions de dollars affichés sur Google Play.

ECRAN

Japan Display qui fabrique des écrans à cristaux liquides pour l’iPhone XR, est à court d’argent alors que les ventes du smartphone sont plus faibles que prévu. Grâce à un financement d’Apple, Japan Display a dépensé près de 1,6 milliard de dollars, pour construire une usine au Japon, il y a trois ans pour fabriquer des écrans pour iPhone. La moitié du financement de Japan Display provient d’Apple, selon les rapports financiers de la société basée à Tokyo.

Japan Display demandent la suppression d’une partie de la dette, l’injection de nouvelles liquidités pouvant atteindre 20 milliards de yens et la garantie de commandes à Japan Display pour cette année et l’année prochaine. Japon Display craignent qu’Apple ne supprime les modèles d’écrans à cristaux liquides de sa gamme d’iPhone en 2020 et passe entièrement aux panneaux organiques à diodes électroluminescentes, une technologie plus récente déjà utilisée dans certains iPhones. C’est pourquoi ils veulent qu’Apple garantisse leurs achats auprès de Japan Display jusqu’à l’année prochaine.

CHINE

Selon Reuters, Apple a demandé à ses principaux fournisseurs d’évaluer les coûts liés au déplacement de 15 à 30% de leur capacité de production de la Chine vers l’Asie du Sud-Est, dans la perspective de la restructuration de sa chaîne d’approvisionnement. Les risques de dépendre fortement de la fabrication en Chine sont trop importants et même en augmentation. Les principaux assembleurs d’iPhone Foxconn, Pegatron Corp, Wistron Corp, les fabricants de MacBook comme Quanta Computer le fabricant d’iPad, Compal Electronics, et les fabricants d’AirPod Inventec, Luxshare-ICT et Goertek ont ​​été invités à évaluer des options en dehors de la Chine.

Les pays considérés incluent le Mexique, l’Inde, le Vietnam, l’Indonésie et la Malaisie. L’Inde et le Vietnam font partie des favoris pour les smartphones.

TIM COOK

Le PDG d’Apple a averti que les entreprises de la Silicon Valley devaient assumer la responsabilité du «chaos» qu’elles créent dans un discours prononcé dimanche à l’Université de Stanford. Son discours d’ouverture dans la cour de la Silicon Valley a mentionné des atteintes à la protection des données, des atteintes à la vie privée… Source

CRYPTO

Apple se prépare peut-être à transformer votre iPhone en portefeuille crypté ! CryptoKit d’Apple lancé pendant la WWDC est probablement la première étape pour permettre l’échange de clés privées et publiques qui permettront de faire des achats en utilisant des bitcoins et d’autres monnaies cryptées stockées sur votre iPhone comme Libra pour l’écosystème d’Apple. (À ce stade, CryptoKit d’Apple n’inclut pas tous les algorithmes de cryptographie)

Si Apple se lance sur la voie de la crypto-monnaie, ce serait pour être à la poursuite de HTC et de Samsung, qui ont annoncé leur intention de créer des portefeuilles sur leurs smartphones. L’année dernière, HTC avait annoncé que son smartphone Exodus 1 pourrait stocker de manière native des crypto-monnaies bitcoin ou Ether. Samsung s’efforce de proposer la même fonctionnalité sur son téléphone phare Galaxy 10, qui devrait arriver en février.

Une nouvelle étude de Juniper Research a révélé que le nombre de personnes utilisant des portefeuilles numériques pour tous les types de devises devrait passer de 2,3 milliards cette année à près de 4 milliards, soit 50% de la population mondiale, d’ici 2024. L’étude a fait valoir que les augmentations seraient générées par un plus grand nombre de transactions effectuées via des identifiants stockés.

Le rapport soulignait le défi posé aux portefeuilles sans contact basés sur la technologie NFC, tels que Apple Pay et Samsung Pay, et par l’émergence de portefeuilles basés sur des codes QR. Les marchands utilisent déjà des codes QR pour accéder à des portefeuilles de crypto-monnaie à des fins de paiement.