Opérateur

Avez vous un VPN (réseau privé virtuel) sur votre smartphone ?

Par le

De la fin des années 1990 à la fin des années 2000, les VPN (réseau privé virtuel) n’étaient courants que dans le monde de l’entreprise sous le nom d’intranet. C’étaient des canaux utilisés par les entreprises pour donner à leurs employés l’accès à des bases de données exclusives, tandis que dans les universités, les institutions les utilisaient pour donner à leurs étudiants l’accès à des revues de recherche. Mais l’augmentation rapide de la cybercriminalité à l’émergence d’un blocage du contenu géographique a changé la donne !

Selon Global Web Index, l’ Indonésie , l’Inde et la Turquie sont les principaux pays où les réseaux privés virtuels sont utilisés, par rapport au nombre total d’utilisateurs Internet de chaque pays. Parmi les utilisateurs d’Internet du monde entier, l’Asie-Pacifique est la région abritant le plus grand nombre d’utilisateurs VPN, suivie de l’ Amérique latine et du Moyen-Orient. L’Europe et l’Amérique du Nord utilisent le moins les VPN par rapport à tous les utilisateurs d’Internet de ces régions. En 2022, le marché mondial des VPN devrait atteindre 35,73 milliards de dollars.

La vitesse a toujours été l’un des principaux inconvénients de l’utilisation des VPN. Certains fournisseurs ont réussi à ramener la différence à 10% des vitesses normales auxquelles les utilisateurs auraient à faire face lorsqu’ils accèdent directement à Internet. Une utilisation accrue des VPN parmi les utilisateurs de téléphones mobiles devient bien rèel !! D’autre part, avec le concept BYOD (Bring Your Own Device) devenant une norme dans le secteur des entreprises, des VPN seront également nécessaires

Le VPN (pour virtual private network ou réseau privé virtuel) est un outil qui crée un tunnel virtuel entre des ordinateurs ou serveurs distants et isole les échanges entre ces appareils du reste du trafic. Pour un utilisateur, cela revient à édifier un pont de communication confidentiel et chiffré entre son appareil (PC, smartphone, etc.) et les serveurs sur lesquels sont stockées les informations auxquelles il souhaite accéder. Il peut ainsi naviguer sur le Web, consulter ses contenus ou échanger des données de manière anonyme.

Selon une récente étude menée par le spécialiste en cybersécurité Kaspersky, 7% des Français seulement revendiquent ne pas s’inquiéter de la protection de leur vie privée, en ou hors ligne, et 85% souhaiteraient en savoir plus sur la manière dont ils peuvent protéger leur vie privée sur le Web. Il n’y a donc rien de surprenant à ce que les VPN gagnent en popularité en France et dans le monde :

– 20% des Français déclarent utiliser un VPN. À l’inverse, 27% reconnaissent également ne pas savoir ce qu’est un VPN, laissant supposer que cette technologie reste le privilège des mieux informés et des plus aptes à protéger leurs informations.
– En France, la protection contre les cybercriminels est la raison principale citée par les utilisateurs de VPN (51%). Vient ensuite l’utilisation de services ou l’accès à des informations qui sont indisponibles dans leur zone géographique (25%).
– Sans surprise, les moins de 35 ans sont les principaux consommateurs de VPN. Dans le monde, 32% des 16-34 ans utilisent un VPN, contre 28% des 35-44 ans et 18% des 45-54 ans.
68% des Français ont choisi une solution VPN gratuite

À lire : Cybersécurité, qui a laissé la porte ouverte ?

VPN Mobile

Bien qu’il existe des VPN mobiles capables de garantir le cryptage du trafic envoyé depuis votre téléphone par Internet, soyons francs : les VPN craignent, surtout sur les smartphones. Ils ajoutent de la latence, déchargent votre batterie et, dans de nombreux cas, sont gérés par des entreprises motivées par des motivations opposées à la protection de vos données personnelles et sécurisées. Cloudflare un service VPN gratuit (1.1.1.1) ne cherche pas à monétiser vos informations personnelles. Il ne tentera pas non plus de collecter votre numéro de téléphone, votre identifiant d’appareil, votre adresse IP ou toute autre information permettant de vous identifier, ni vendre vos données de navigation, ni les utiliser pour vous cibler avec la publicité en ligne.