App

Apple supprime 181 applications liées à la cigarette électronique sur l’App Store

Par le

App Store

L’industrie de la vapotage est passée d’un marché de niche à une industrie de plusieurs milliards de dollars en quelques années seulement. Le marché mondial des cigarettes électroniques représentait 9,39 milliards de dollars en 2017 et devrait atteindre 58,32 milliards de dollars en 2026, avec un TCAC de 22,5% au cours de la période de prévision. Il y a moins d’un an, le géant du tabac Altria pariait gros sur Juul Labs (En 2017,  a levé 150 millions de dollars) lorsqu’il avait acquis une participation importante dans la société de vapotage pour près de 13 milliards de dollars.L’année dernière, Juul avait réalisé un chiffre d’affaires d’environ 2 milliards de dollars et détenait une part de marché de 72% du marché. Source

[Rien qu’en Chine c’est une industrie représentant 5 milliards de dollars par an où habitent plus de 1 000 fabricants d’équipements et de composants pour cigarettes électroniques. ]

Face aux inquiétudes grandissantes pour la santé liées aux cigarettes électroniques, Apple supprimera les 181 applications liées à la vapotage de son App Store. Le récent décès d’au moins 42 personnes des suites d’une maladie pulmonaire liée à l’inhalation de vapeurs à accélérer de nombreuses décision. La plupart de ces personnes utilisaient des cartouches contenant du THC, bien que certaines utilisaient exclusivement des cartouches de nicotine. Apple n’a jamais autorisé la vente de cartouches de vape directement à partir d’applications. Mais il y avait des applications qui permettaient aux gens de contrôler la température et l’éclairage de leurs stylos à vapotage.

Depuis juin, Apple a cessé d’accepter de nouvelles applications favorisant le vapotage. Ceux qui ont déjà une application liée à vaping sur leur iPhone pourront continuer à utiliser l’application et a l’installer sur de nouveaux appareils.

Le rôle d’Apple est de veiller à ce que l’App Store soit un lieu de confiance où les clients, en particulier les jeunes, puissent télécharger des applications. Il évalue en permanence les applications et consulte les dernières données factuelles afin de déterminer les risques pour les utilisateurs pour la santé et bien-être. Cela a toujours été un atout de cette plateforme. On peut penser qu’en supprimant les applications liées à la cigarette électronique de l’App Store, Apple contribuera à réduire l’exposition des jeunes au marketing de la cigarette électronique et à décourager l’utilisation de ces produits par les jeunes. Apple donne le bon exemple de la responsabilité des entreprises en matière de protection de nos enfants.