Business

70% des utilisateurs de snapchat jouent avec l’AR chaque mois

Par le

La réalité augmentée (AR) n’est pas un phénomène de passage ! Quand vous avez 4 acteurs US (Apple, Google, Microsoft, Facebook) qui investissent massivement dans les équipes et la technologie, certains avec des objectifs différents vous pouvez vous demander pour quels objectifs ? Snapchat y répond partiellement, il est le pionnier et l’agitateur sur le sujet qui a capturé plus de la moitié des jeunes de 13 à 34 ans qui utilisent l’AR sur Snapchat chaque semaine, selon les chiffres les plus récents partagés par Snap sur la monétisation ! La moitié des millennials américains utiliseront l’AR sur #Snapchat

[70% des utilisateurs de snapchat jouent avec l’AR chaque mois]

Facebook souhaite rattraper son retard et vient de lancer une mise à jour qui est apparue sur les kits de développement AR Sudio de certaines agences et développeurs la semaine dernière, mais elle n’est pas encore largement disponible. Il y a trois mises à jour principales : La première permet aux annonceurs de voir combien de personnes uniques ont utilisé l’objectif ; la seconde capture combien de personnes ont pris une photo en utilisant l’objectif ; et le troisième permet aux annonceurs de mesurer si l’effet a poussé l’utilisateur à prendre une action spécifique telle que l’achat, l’ajout au panier, l’affichage d’une page Web ou l’installation d’une application.

Jusqu’à présent, les marques qui ont testé l’AR sur le réseau social ont seulement pu voir combien de fois leurs effets ont été utilisés et combien de vues, ils ont généré. Les marques considèrent le manque de mesure comme un problème mineur plutôt qu’un obstacle majeur au financement de l’AR, compte tenu des modestes dépenses nécessaires pour créer un effet en premier lieu. Un effet AR est effectivement un message que la marque elle-même développe en utilisant des outils dans, ou la marque peut embaucher un développeur AR pour faire l’effet.

Les “AR lenses” sur Snapchat coûtent en général entre 500 000 et 1 million de dollars par jour. Alors que les sources proches de Snapchat annoncent que les annonceurs peuvent intégrer aussi des objectifs dans leurs campagnes payantes pour aussi peu que 40 000 $. Quoi qu’il en soit, les prix dépendent de facteurs tels que les critères de ciblage et le calendrier de l’objectif, le rendant plus comparable à un achat médias que le jeu de contenu de marque que Facebook a vanté aux annonceurs. Aussi cher que l’AR de Snapchat coûte, les marques achètent quand même et les gens les utilisent…

Le studio lens créé en décembre par Snap conçoit une boîte à outils en libre-service, les annonceurs peuvent télécharger des ressources créatives et créer des objectifs AR, ce qui, en théorie, serait plus rapide que s’ils utilisaient l’équipe de développement de Snapchat. Depuis son lancement en décembre, le studio a enregistré plus de 30 000 soumissions et plus d’1 milliard de vues sur les lenses. Certains des annonceurs les plus sophistiqués au monde comme Netflix et King utilisent l’AR pour piloter les abonnés, les téléchargements et les activations.

Snap, qui a été le pionnier de l’AR sur les réseaux sociaux, aura sans aucun doute un œil sur le service concurrent de Facebook. Facebook tente agressivement de rattraper Snapchat en AR, ouvrant son programme bêta au début de l’année suivant son lancement à un nombre limité de partenaires en avril. Plus tôt ce mois-ci, Facebook a introduit une fonctionnalité qui permet aux effets AR d’être affichés dans son application de caméra lorsque la caméra est pointée sur certains objets comme l’affiche d’un nouveau film, par exemple.

C’est certain l’AR est en route pour être une nouvelle source de traction et de monétisation sur nos smartphones !

Les chiffres incroyables de Snapchat