Business

6 avantages à mettre la Blockchain dans vos développements (Mobiles)

Par le

Source : cointelegraph.com

D’ici 2020, des milliards de personnes et d’appareils connectés à Internet généreront des données sur les transactions. Dans tous les secteurs, il faut savoir comment intégrer et traiter un nombre extraordinaire de transactions provenant d’une variété croissante de sources simultanément, rapidement et de manière fiable, sans tolérance pour la latence, la perte, l’incohérence ou l’échec.

Les transactions d’aujourd’hui vont au-delà des commandes et des paiements traditionnels. Même les paiements ont augmenté : ils incluent désormais les transactions de machine à machine, les micropaiements, les transferts d’argent peer-to-peer, les produits et services de paiement à la seconde, les applications mobiles et les achats via les décodeurs TV… Deux exemples de transactions qui pourraient devenir de plus en plus importantes pour permettre de nouveaux modèles économiques dans un proche avenir sont l’Internet des objets (IoT) et la Blockchain.

La question de la transition vers les réseaux de paiements décentralisés a de nouveau été soulevée il y a quelques jours. Le 1er juin, Visa, qui traite habituellement plus de 150 millions de transactions par jour, a soudainement était Down. Des millions de personnes au Royaume-Uni et en Europe ont été incapables de payer pour des biens ou des services, et les paiements de Visa ont également été perturbés pour les résidents américains. Plusieurs heures plus tard, le problème était résolus, mais le simple fait d’une défaillance généralisée indiquait la nécessité de systèmes alternatifs décentralisés et stables, où de tels incidents sont tout simplement impossibles.

[La plupart d’entre nous percevons souvent la blockchain comme une option de paiement sécurisé, et l’utilisons de manière interchangeable avec la Crypto-monnaie (Bitcoin, par exemple), alors qu’en fait, cette technologie ne se limite pas à une technologie de paiement sécurisée. ]

Le succès de la blockchain dépendra vraiment du fait qu’un système distribué peut créer plus de confiance qu’une autorité centrale !! C’est aussi beaucoup moins de papier 🙂

6 avantages à mettre la Blockchain dans vos développements

– Moins d’intermédiaires
Blockchain est un véritable réseau peer-to-peer qui va réduire la dépendance à l’égard de certains types d’intermédiaires tiers, comme les banques, les avocats et les courtiers.
– Processus plus rapides
La blockchain peut accélérer l’exécution des processus dans des scénarios multi-parties – et permettre des transactions plus rapides qui ne sont pas limitées par les heures de bureau.
– Transparence
Les informations contenues dans blockchains sont visibles par tous les participants et ne peuvent pas être modifiées. Cela réduira le risque et la fraude, et créera la confiance.
– ROI
Les registres distribués offriront un retour sur investissement rapide en aidant les entreprises à créer des processus plus efficaces, plus rentables et plus efficaces.
– Sécurité
La nature distribuée et cryptée de blockchain signifie qu’il sera difficile de pirater. Cela est prometteur pour la sécurité des entreprises et de l’IoT.
– Automatisation
La blockchain est programmable, ce qui permettra de déclencher automatiquement des actions, des événements et des paiements une fois les conditions remplies.

Quelques chiffres

– Selon un rapport d’Accenture, la technologie blockchain pourrait réduire les coûts d’infrastructure de huit des dix plus grandes banques d’investissement du monde de 30% en moyenne, ce qui se traduirait par des économies annuelles de 8 à 12 milliards de dollars pour les banques.
– McKinsey prévoit que la blockchain générera des économies de 50 à 60 milliards de dollars en paiements B2B transfrontaliers et de 3 à 5 milliards de dollars en paiements P2P transfrontaliers
– UBS Wealth Management affirme que la blockchain pourrait ajouter jusqu’à 400 milliards de dollars de valeur économique mondiale annuelle d’ici 2027
– Un récent rapport du World Economic Forum prédit que d’ici 2025, 10% du PIB seront stockés sur des chaînes de blocs ou des technologies liées à la blockchain.
– Une étude de PWC a révélé que l’investissement total dans les start-ups de blockchain s’élevait à 1,6 milliard de dollars en 2017, soit une augmentation d’un peu plus de 2 100% depuis 2015 (comparativement à 72 millions de dollars).
– Il y aura 42,8% de croissance de la blockchain par an jusqu’en 2022 et le catalyseur principal sera l’adoption de blockchain dans les échanges monétaires et les paiements transfrontaliers.

Blockchain dans l’industrie mobile

La blockchain pourrait également devenir une caractéristique du développement d’applications mobiles à moyen et à long terme. Aricent qui travaille sur le sujet s’est concentrée sur la chaîne logicielle. Du point de vue du développement de produits, la technologie pourrait accélérer le temps de cycle et augmenter le débit. Par exemple en automatisant chaque partie du processus de développement et de test et en ne permettant que le passage à l’étape suivante si certaines conditions clés sont remplies, les projets impliquant plusieurs équipes de différentes organisations peuvent être rendus plus efficaces et transparents !

Peut-être l’un des meilleurs cas d’utilisation de la technologie blockchain est l’application à un magasin d’applications. Il est possible de mettre en place un magasin décentralisé dont la blockchain peut être utilisée pour les micropaiements, établissant la confiance et l’accréditation. Ce n’est pas seulement le magasin qui facilite les paiements et les transactions des applications, mais cela nous ramène à l’idée de la création de la confiance dans cette application. Chaque application aura été soumise à un certain nombre de vérifications de sécurité et de qualité. La Blockchain pourrait également être utilisé pour étendre le concept mis en place par Apple Pay et Android Pay, où la fonctionnalité est intégrée dans les appareils eux-mêmes. Il n’y a aucune raison pour que vous, tous les fabricants de téléphones, ne disposiez pas de leur propre puce matérielle qui permette des paiements en mode blockchain.

Aricent pense que c’est possible qu’un grand fabricant de matériel soit prêt à établir un système de paiement dans lequel les appareils de cette marque seraient en mesure d’échanger librement de l’argent. Il pourrait également y avoir un conglomérat formé de fabricants de téléphones à faible et moyen segment, basé autour d’un accord pour soutenir une certaine norme, à suivre…

> De plus en plus de fabricants de smartphones lancent des appareils capables de tirer parti de la technologie. Le groupe Lenovo a récemment présenté son Lenovo S5 qui comportera un système de paiement basé sur la chaîne de blocs «Z-space» crypté. Bloomberg a également rapporté que Huawei travaille avec la start-up suisse Sirin Labs pour développer un téléphone ready blockchain. HTC racheté par Google développe un nouveau téléphone Android qui sera alimenté par la technologie blockchain. Le téléphone, nommé Exodus, comprendra un porte-monnaie universel et une enceinte matérielle sécurisée intégrée pour prendre en charge les crypto-monnaies et les applications décentralisées. Huawei qui a lancé son portefeuilles Bitcoin prévoit de développer un smartphone qui prendra en charge les applications décentralisées fonctionnant sur la technologie blockchain

Exemples divers

> La Fondation Gates a lancé en 2017 une plateforme de paiement basée sur la blockchain open-source, appelée Mojaloop, en tant que service de paiement pour les plus pauvres. Le logiciel de paiement mobile de Mojaloop, construit dans le cadre du projet Level One de la Fondation, est alimenté par la technologie Interledger, qui à son tour a été construite par Ripple. La fondation travaille également avec d’autres sociétés de technologies financières pour rendre Mojaloop facilement accessible. une API pour les sociétés de systèmes mobiles développée par Ericsson, Huawei, Telepin et Mahindra Comviva facilitera l’intégration des services d’argent mobile et la création de produits pour Mojaloop.

[Ripple a plus de 100 institutions financières qio ont maintenant rejoint son réseau de blockchain d’entreprise RippleNet.]

> Mastercard en 2017 a annoncé qu’il allait ouvrir l’accès à sa technologie blockchain via son API publiée sur Mastercard Developers. La solution blockchain de Mastercard offre aux consommateurs, aux entreprises et aux banques une nouvelle façon de faire des transactions. Les partenaires peuvent utiliser les API blockchain conjointement avec une suite plus large d’API Mastercard pour créer une gamme de nouvelles applications puissantes. Les kits de développement logiciel sont disponibles en six langues différentes pour faciliter l’intégration des API. La société a également déposé plus de 35 brevets en blockchain et investi dans Digital Currency Group qui construit, incube et cultive des sociétés liées à la technologie Bitcoin et blockchain.

> Deutsche Telekom teste la technologie basée sur la blockchain pour bloquer les smartphones volés, projet piloté avec la plateforme SAP Cloud Blockchain.

Près de 600 smartphones sont volés chaque jour en Allemagne. Lorsque des données sensibles comme des photos, des vidéos, des conversations ou des comptes tombent entre de mauvaises mains, cela peut causer beaucoup de problèmes aux victimes. À l’heure actuelle, la seule façon de protéger les données personnelles est de bloquer le smartphone via son numéro IMEI (International Mobile Equipment Identity). Pour ce faire, Deutsche Telekom place l’IMEI d’un appareil sur une liste de blocage interne, ce qui empêche le téléphone de se connecter au réseau de Deutsche Telekom. Cependant, le voleur peut continuer à utiliser le smartphone sur d’autres réseaux mobiles.

En collaboration avec son partenaire d’implémentation Camelot Innovative Technologies Lab, Deutsche Telekom teste actuellement une application qu’il a conçue, «Global IMEI Storage and Services». Cette liste de blocage décentralisée, gérée sur la base de la technologie blockchain, permettra d’anonymiser les numéros IMEI bloqués et de les rendre disponibles à d’autres partenaires, tels que les autres opérateurs de réseau. En conséquence, les smartphones des clients peuvent être bloqués par tous les fournisseurs de réseau, les fabricants d’appareils ou par la gestion des actifs informatiques des grandes entreprises rapidement et sans bureaucratie.

Les listes de blocage publiques seraient également utiles pour les personnes intéressées par l’achat de smartphones usagés, car cela leur permettrait de vérifier si un téléphone proposé a été signalé volé en quelques clics seulement.

> Fujitsu qui emploie environ 155 000 personnes au service de ses clients dans plus de 100 pays à introduit en 2017 un service de paiement mobile en utilisant la technologie blockchain avec des API financières. En mars de cette année il a ouvert son Centre d’innovation international sur la blockchain à Bruxelles pour concevoir et mettre en œuvre des services « Smart City ». Au Japon ce mois-ci, l’entreprise à mis en oeuvre un service de cloud qui fournit des points de vente numériques, des timbres et des coupons de réductions pouvant être utilisés pendant une période limitée en utilisant la technologie blockchain.

> Ujo est une plate-forme basée sur la blockchain d’Ethereum où les artistes peuvent diffuser leur musique et recevoir 100% des paiements. La startup permet aux artistes de télécharger leurs œuvres et de joindre une politique de téléchargement, de licence simple pour vendre dans une boutique en ligne.

“Nous voulons être en mesure de construire le prochain Spotify sans négociations approfondies avec les maisons de disques” Simon de la Rouvière, cofondateur de la plateforme de distribution musicale Ujo Music.

Allez plus loin sur le sujet, lire ce livre en PDF : La Blockchain décryptée