Business

3 défis pour l’expérience utilisateur sur Android TV

Par le

Le marché mondial de la télévision connectée atteindra 293,5 milliards de dollars d’ici 2025. En 2018, les investissements technologiques dans les maisons intelligentes ont atteint environ 2 milliards $, contre 636,8 millions $ en 2015. Cette augmentation profitera encore davantage à la demande de téléviseurs intelligents dans les années à venir. Dans le même temps les téléviseurs intelligents dotés d’une intelligence artificielle sont accessibles via des commandes vocales et fournissent les résultats de recherche souhaités.

En 2018, LG a lancé en Inde ses nouveaux téléviseurs intelligents fonctionnant à l’aide d’une intelligence artificielle, qui fonctionnent sur la plate-forme d’intelligence artificielle «ThinQ». En outre, les principaux acteurs du marché, tels que Panasonic et Samsung, se concentrent sur l’utilisation de l’IA dans leurs produits.

Les dernières recherches ont révélé que plus d’un téléviseur intelligent sur cinq vendu aujourd’hui fonctionne sur la plate-forme Tizen développée par Samsung, tandis qu’un sur dix est exploité sur le système de télévision Android géré par Google.

Roku TV a capturé 4% des ventes mondiales de téléviseurs en 2018, mais son bastion est situé en Amérique du Nord, où près d’un téléviseur intelligent sur quatre vendu l’an dernier était alimenté par Roku. Les versions personnalisées du système d’exploitation Android (AOSP) qui ne combinent pas l’accès au Google Play Store sont utilisées par de nombreux fabricants de téléviseurs chinois pour leur offre de télévision intelligente nationale et représentent une part importante des systèmes d’exploitation pour téléviseurs intelligents non propriétaires.

La fragmentation des systèmes d’exploitation a affecté le marché au fil des ans, mais certains signes indiquent que le secteur commence à se consolider autour d’une poignée de plates-formes.

Tizen reste le plus grand système d’exploitation Smart TV au monde, suivi du WebOS de LG. Toutefois, les chaînes de télévision Android de Google et Roku en Amérique du Nord ont fortement progressé ces dernières années en renforçant leurs partenariats avec des fabricants de téléviseurs de deuxième et troisième niveaux. Samsung espère donc que son accord exclusif récemment annoncé avec Apple sur l’intégration de l’application iTunes dans ses téléviseurs intelligents lui donnera quelque chose que ces autres plates-formes à croissance rapide ne peuvent égaler

Il existe donc plusieurs variantes d’Android qui peut être utilisé avec les appareils grand public (plus de 4000 applications centrées sur la télévision). Avec une gamme de licence différentes, avec des exigences et implications commerciales, que les opérateurs doivent prendre en compte avant de choisir l’OS (Android AOSP, Android TV) pour leurs besoins d’affaires. Les OS Android permettent des offres différentes dans la manière dont l’expérience utilisateur est gérée, la disponibilité des applications et des jeux, les options de monétisation, l’interaction des appareils, la nomenclature et sans oublier les coûts de maintenance.

https://www.android.com/tv

5 versions Android pour la TV

– Android AOSP,le fournisseur utilise librement disponible la variante de l’OS open source dans leur appareil de télévision, y compris les extensions du système d’exploitation conçues pour Android TV. Cette variante n’entraîne ni licence ni obligation vers Google ni du vendeur de l’appareil ni de l’opérateur. Le contrôle total de l’expérience utilisateur est également autorisés afin de modifier le système d’exploitation Android. La limitation avec Android AOSP est que l’opérateur n’est pas autorisé à accéder à aucun des services Google TV, tels que Google Play, Google Assistant, YouTube ou le lanceur Android TV. L’une des conséquences est que l’opérateur doit mettre en place son propre écosystème d’applications.

– Android TV, permet d’utiliser la marque Android TV ! et ajoute la prise en charge de tous les services de télévision Google (GTVS) ce qui permet pour les opérateurs qu’ils obtiennent accès à des éléments supplémentaires pour améliorer leur service de télévision payante.

Expérience utilisateur

De nombreux opérateurs s’inquiètent d’être trop dépendant de Google pour leurs activités futures. Android AOSP est une bonne alternative pour ceux-ci, car elle fournit une plate-forme complète d’appareils sans aucun lien à Google. Avec Android AOSP, l’opérateur pourrait construire un STB moins cher avec la liberté de contrôler totalement l’expérience utilisateur.

Au-delà du prix, du contenu l’expérience utilisateur est primordiale, elle doit être simple, intuitive, fluide, s’adapter parfaitement aux configurations du téléviseur. Netflix la comprit et depuis 2015 ,il donne un top TV pour avoir la meilleure expérience en quelques secondes à peine, afin de naviguer rapidement et facilement» entre les différentes applications. Un téléviseur doit répondre à cinq critères pour être éligible à une recommandation Netflix.

[À la fin de l’année dernière, Netflix a annoncé avoir 139 millions d’abonnés. Ces abonnés ont généré un chiffre d’affaires de 15,79 milliards de dollars, dont 7,6 milliards provenaient de ses 58 millions d’abonnés aux États-Unis et le reste de ses 80,7 millions d’abonnés internationaux.]

Les abonnés à la télévision payante s’attendent à une expérience utilisateur fluide et riche sur les appareils Android, semblable à ce qu’ils trouvent sur les smartphones. Les opérateurs peuvent rationaliser l’expérience utilisateur pour les consommateurs de trois manières :
– Avoir un écran d’accueil optimisé
– En offrant la meilleure sélection de contenu
– En fournissant des fonctionnalités avancées avec des options interactives.

La suite dans ce livre blanc “The Flavors of Android for TV and their Business Implications