Expert

Votre application de messagerie vous espionne-t-elle ?

Par le

Depuis la polémique Facebook/Cambridge la controverse s’amplifie autour de la gestion des données clients. Pour nombre de géants de l’Internet, celles-ci constituent une ressource essentielle, gratuite qui plus est, dont certains profitent impunément. En effet, les réseaux sociaux et les messageries instantanées reposent sur un échange implicite : les internautes publient des informations personnelles en contrepartie d’un accès à divers outils permettant de les partager. Or, si la plupart des conditions générales d’utilisation de la messagerie mentionnent leur droit de regard sur les données ainsi publiées et leurs modalités de partage, il est évident que les plateformes ont la main mise sur ces informations. Et elles les exploitent parfois de manière opaque, comme bon leur semble, avec des conséquences qui peuvent s’avérer désastreuses.

Messagerie et vie privée font-elles vraiment bon ménage ?

Les plateformes d’échange sur Internet, réseaux sociaux et messageries en tête, recèlent de millions d’informations personnelles. De précieux souvenirs que nous avons publiés volontairement à l’attention de nos amis, de notre famille, de nos proches… Mais, à notre insu, il arrive que ces instants privés soient partagés avec des tiers. En effet, ne vous est-il jamais arrivé de voir apparaître sur votre écran une publicité pour une pizzeria, juste après avoir utilisé une messagerie instantanée pour proposer une soirée pizza à un ami ? Et pensez-vous vraiment que cela soit le fruit du hasard ? Pas vraiment ! Plutôt le sens des affaires de plateformes peu scrupuleuses.

Dans ce contexte, le mieux est encore de bien choisir son application de messagerie instantanée. En effet, nous entretenons avec elle une relation particulièrement intime, puisque c’est par son biais que nous échangeons avec les personnes les plus importantes de notre vie. Dès lors, il faut pouvoir lui faire pleinement confiance, avoir la certitude qu’elle préservera la sécurité de nos informations personnelles, tout en protégeant notre vie privée, notamment face au plus offrant.

Crypter ou ne pas crypter les échanges : telle est la question…

La solution ? Opter pour une application utilisant le chiffrement de bout en bout. Grâce à lui, le contenu (qu’il s’agisse de messages, de photos, de vidéos ou d’appels) est brouillé à partir du moment où on l’expédie et jusqu’à sa réception par le(s) destinataire(s). Dans l’intervalle, il ne peut être lu par quiconque, pas même les serveurs de l’application assurant sa transmission. En cas de problème d’acheminement, le message demeure chiffré le temps d’être délivré, avant de disparaître du serveur. Ainsi, seul l’équipement du destinataire dispose de la clé nécessaire à son décryptage.

Cependant, si nombre d’applications de messagerie proposent des services de dialogue soi-disant privé via un navigateur Web, à l’aide d’un identifiant de connexion et d’un mot de passe, ces contenus sont en réalité stockés sans chiffrement sur leurs serveurs. Et c’est là que le bât blesse, puisque la confidentialité n’est aucunement assurée. Les informations deviennent alors lisibles et exploitables à des fins commerciales. Il peut même arriver qu’elles soient partagées avec un tiers, voire piratées.

Confidentialité et sécurité ne doivent pas être des options !

Pour se prémunir contre tous ces risques, il faut donc que pouvoir compter sur des plateformes garantissant la protection de la vie privée et cultivant la confidentialité des données clients. Seules celles qui sont assorties d’un chiffrement de bout en bout sur l’ensemble des conversations individuelles, mais aussi des discussions de groupes et des appels, offrent aux utilisateurs un niveau approprié de protection de leurs données personnelles. Et, il est important de le souligner, ces mesures doivent s’appliquer par défaut, sans que l’internaute ait à s’y retrouver dans un dédale de réglages pour activer un chiffrement proposé en option.

Le partage de nos activités au jour le jour, voire minute par minute, ne fait que s’intensifier depuis plusieurs années déjà. Le droit au respect de la vie privée et les mesures de protection afférentes doivent donc se renforcer en parallèle. Il nous faut également veiller à ce que les fervents défenseurs de cette confidentialité mettent leurs préceptes en pratique, en appliquant le chiffrement de bout en bout, et ce, par défaut. Ainsi, l’utilisateur que vous êtes saura si sa vie privée l’est réellement…