Business

ToDo List 2017 pour votre stratégie Mobile !

Par le
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Ne pensez pas trouver l’information que vous n’avez jamais lu 🙂 nous sommes dans une ToDoList, qui nous espérons au vu des email et call que nous recevons, vous inspire pour aller de l’avant dans votre stratégie mobile et ainsi pouvoir passer à l’action avec vos équipes ! Si vous fouillez dans les archives ou Tag Bots, AI sur SM, vous trouverez beaucoup plus 🙂 – (plus de 50 articles en moyenne chaque mois)

Ci-dessous 5 éléments de réflexion ou objectifs à atteindre pour vos équipes à examiner en 2017, avec entre autre plusieurs articles parus en 2016 qui doivent vous permettent de ne pas rester à la traine dans ce qui ce fait de mieux dans l’industrie du Mobile. L’accélération qui est présente depuis plusieurs années, passe un cap puisque l’audience au profit du Smartphone dépasse le desktop et la TV dans certains usages, mais aussi en nombre d’heures passées sur cet écran, au final assez petit pour plusieurs générations ! Les mobinautes ont comme premier réflexe le matin mais également tout au long de la journée avec ¼ des Français qui consulte leur mobile plus de 25 fois par jour. Ils sont ainsi 59% à le consulter dans l’heure qui suit leur réveil et 16% dans les 5 minutes.

Le smartphone s’impose comme le deuxième écran pour les 18-24 ans
Les Français consacre aujourd’hui presque autant de temps à internet qu’à la télévision

Beaucoup d’entreprises petites et grandes n’ont pas atteint les basiques sur mobile, c’est-à-dire une présence simple et accessible de tous sur un écran de mobile, soit à travers un site web en responsive et/ou une application, cela peut surprendre, mais c’est une réalité ! Alors que dans le même temps, le taux d’équipement et d’usage atteignent des sommets !

Moins de 20% des entreprises exploitent le mobile !

Des entreprises sont tout de même à la pointe, Starbuck est l’une d’elles et mérite d’être imiter ! pourquoi ? Son objectif faire toujours consommer davantage dans ses magasins physique 🙂

Starbucks commerce sur WeChat, Bot, Snapchat, Pokemon Go

N’oubliez pas que le canal de communication perçus comme étant les plus rentables sont le site Mobile/Application mobile (note d’efficacité attribuée : 6,9/10) et pas l’email, ni votre site Internet !

[Trouver un prestataire, freelance dans l’écosystème mobile, une seule adresse lafrenchmobile.com et bien sur vous pouvez me solliciter en amont ou dans le feu de l’action !]

1/ Comportement

Les organisations disposent de pléthore de données. Pourtant, 40,2% d’entre elles déclarent posséder une vue tronquée de leurs clients, canal par canal, sans lier les données online et offline ! (etude Experian)

Vraiment surpris que bon nombre d’équipes ne connaissent finalement que peu les gens qui utilisent leurs services ! Si vous avez des indicateurs à mettre en place c’est bien cela en premier, qui ils sont, ce qu’ils font avec votre site web mobile, votre app, ce qu’ils pensent de votre service mobile, quels sont leurs usages (pas ceux de la masse) on parle de vos clients avec votre service mobile…etc Vous seriez surpris de les entendre ! alors rencontrez les, écoutez les et agissez !

Connaissez-vous vos utilisateurs mobiles ?
Comportements des Millennials : Vie privée Vs expérience client
Quelle est la fréquence des transactions effectuées par les millénials via Mobile ?
La génération Y accorde une prime forte à la vitesse de communication
La qualité d’expérience des apps conditionne la fidélité des consommateurs
Mieux comprendre comment les Européens utilisent leur smartphone

2/ L’expérience utilisateur

Celle-ci doit être constamment dans vos priorités, elle est simple et complexe à la fois, elle nécessite de bien connaitre et comprendre les usages, comportements habituels de sa (ses) cible(s), dans les situations de son business. Elle nécessite interfaces, contenus, avec différents parcours et actions !

L’expérience utilisateur un véritable levier de différenciation
Site mobile et application, vous avez 3 secondes ?
3 usages populaire des shoppers sur leur téléphone mobile
3 raisons pour sauter dans le train du Deep Linking
L’inscription sur votre App mobile, étape « Onboarding » cruciale
Combien d’applications une marque peut-elle raisonnablement proposer à ses clients ?
Créer une icône efficace pour votre application mobile

3/ Conversation

Dans une récente étude, il est apparu que le contact humain reste le contact privilégié ! Il est donc primordial d’apporter à cette relation normale plus d’efficacité à travers le Mobile. Voici ci-dessous 3 axes qui utilisent des technologies différentes à base de code et de cloud pour poursuivre ou démarrer une conversation avant de la reprendre ! Les expériences (vocale, Bot,IA) sont encore trop pauvres pour rivaliser avec des applications autonomes, c’est donc un champ d’exploration indéniable !

Reconnaissance Vocale

La voix est naturelle dans l’usage du mobile ne l’oublions pas  ! Nous lui avons collé notre oreille dessus pendant de nombreux années pour écouter et parler, maintenant nous le regardons ! y compris pour nous exprimer !  De toutes les technologies, je pense vraiment que si les réseaux fonctionnaient mieux on pourrait sans problème utiliser les services comme SIRI de manière quotidienne pour bon nombre d’utilisation ! D’ailleurs il est à noter qu’Alexa d’Amazon est un service dans la maison utilisant le WiFi pour toute la famille.

Interface de conversation intelligente, Viv

Le développement de nouvelles interfaces conversationnelles avec la reconnaissance vocale est innovant avec un apprentissage qui a démarré depuis quelques années. Cela ne doit pas être simplement de la veille pour vos équipes mais une phase de prototypage par exemple sur un service en impliquant vos meilleurs utilisateurs !

Cas d’usage :
Dis, Siri envoie 125€ à Emilie avec Paypal
Omate Yumi, un robot avec Amazon Alexa

Les Bots

Comme le montre le cas d’usage ci-dessous, le Bot excelle dans une tache qui n’a pas besoin de contact humain ! Les progrès dans l’intelligence artificielle, associée à la prolifération des applications de messagerie, alimentent le développement des chatbots, des logiciels qui utilisent la messagerie comme interface par laquelle il est facile d’effectuer un certain nombre de tâches

Perception des (chatbots) agents conversationnels
L’ecosystème des ChatBots
8 prédictions sur l’évolution des bots
Les Chatbots, 3 éléments à prendre en compte

Cas d’usage
Un Bot Avocat pour vos amendes, DoNotPay
Le chatbot Bankin, coach financier sur Facebook Messenger

Intelligence Artificielle

Souvent mal perçu, au niveau européen par exemple une étude révèle que la majorité des sondés (47 %) n’ont ni sentiment positif, ni sentiment négatif envers l’IA. Ils sont néanmoins 43 % à avoir une bonne opinion de l’IA, soit bien plus que ceux percevant l’IA comme un danger (10 %) des personnes interrogées.

L’intelligence artificielle, ce n’est pas qu’un bruit médiatique 🙂 pour faire court, c’est reproduire une intelligence humaine dans un ordinateur. c’est 2 grandes catégories, l’informatique décisionnelle comme Watson de chez IBM et un autre celui de la perception, plus proche du signal comme la reconnaissance vocale, d’image facial… L’intelligence artificielle, c’est aussi pouvoir, bien entendre et bien voir – La masse d’informations produites par les applications et demain par l’IoT à besoin d’être analysé pour apporté un gain (une aide) à l’utilisateur, c’est l’un des enjeux de l’AI.

L’intelligence artificielle l’équivalent au 21e siècle de l’électricité et de l’Internet ?

4/ Business

En 2017, Forrester dans son rapport « Mobile is The Face of Digital » prévoit que les professionnels de la mobilité vont :

– Utiliser le mobile pour transformer l’expérience client au-delà du digital. Le mobile n’est pas seulement le point de contact principal de la relation digitale. En appliquant les principes du design-thinking, il devient pour les entreprises pionnières comme les marchands, les hôtels ou les chaînes de restauration – la possibilité d’améliorer les parcours clients y compris en magasin ou dans l’environnement physique.
– Développer un portefeuille d’expériences au-delà des applications. Les entreprises ont beaucoup investi dans les applications mobiles natives et commenceront à repenser leur approche du Web mobile. Les plus innovantes développeront de nouvelles interfaces conversationnelles, comme Alexa d’Amazon, Siri d’Apple ou les chatbots de Facebook Messenger – mais l’adoption par les consommateurs finaux de ce type d’interfaces restera très limitée en 2017.
– Internaliser les compétences mobiles et changer les processus internes. Les entreprises embaucheront davantage de spécialistes de la mobilité car cette compétence est devenue essentielle à leur activité ; ces recrutements monteront jusqu’à plusieurs centaines de personnes pour les entreprises du Fortune 100. Elles vont intégrer les centres d’excellence mobile aux groupes digitaux et étendre les process agiles indispensables au mobile à l’ensemble des services digitaux.
– Tout ceci a un impact sur vos SI, dans l’élaboration de votre stratégie d’hébergement, de développement, d’infrastructure… comme les architectures microservice, qui est autonome vis à vis de la fonctionnalité qu’il réalise. Il a son propre code, gère ses propres données et ne les partage pas,en tout cas pas directement avec d’autres services.

Augmenter le taux de conversion des clients mobiles
La fidélité chez les opérateurs, 6 profils d’utilisateurs
Y a t’il un truc qui cloche chez les annonceurs avec le média mobile ?
8 leviers pour générer de l’audience au lancement de votre application
Monétisation des applications : publicité intégrée et le freemium

5/ Sécurité 

En 2008 sur SM, une étude sur le sujet montrer que 60 % des utilisateurs considèrent qu’il est de la responsabilité des opérateurs mobiles d’assurer la protection de leurs appareils et services mobiles et 56 % estiment que des fonctions de sécurité doivent être installées (sans surcoût) sur l’appareil lorsqu’il est vendu. Force de constater que ni l’un ni l’autre n’existe !

Nos smartphones ne sont plus le Nokia 3310 à l’abris des regards, il ya de forte chance que votre smartphone soit écouté, à ce jour vous donnez beaucoup de data que bon nombre d’entreprise exploitent, c’est un premier pas d’informations personnelles qui ne vous appartiennent plus – La seconde étape qui existe dans des cas spécifiques (Terrorisme, Grand banditisme…) c’est la prise en main de votre smartphone ! on a connu quasiment 10 ans de tranquillité, et bien il va falloir choisir des outils pour se protéger d’un hack en temps réel de notre smartphone !!

De vos applications, de vos serveurs Web y compris de vos objets connectés, c’est un enjeu majeur pour entre autre la data de vos clients. La recrudescence des malware devrait atteindre plus fortement iOS. De nouveaux malwares mobiles, aux comportements similaires à ceux des vers, ou un réseau botnet mobile géant, sont aussi des possibilités envisagées. Ces attaques pourraient être la conséquence de techniques d’ingénierie sociale ou de l’exploitation de vulnérabilités majeures (telles que Stagefright) sur des plates-formes non patchées.

Les entreprises ont des difficultés avec une stratégie de sécurité mobile
Cheval de Troie, qui s’attaque aux terminaux iOS et Android
Révélé en temps réel, les actions réalisées par une App sur un mobile

 

[si vous avez un moment, voici quelques questions pour mieux connaitre vos besoins, cela ne vous prendra que 2 minutes : http://goo.gl/forms/nZICIbe3J0]