Business

Quand la messagerie s’invite dans l’usage quotidien !

Par le

Messagerie made in China : Wechat – AliPay

Il y a quelques jours la messagerie Wechat en Chine qui est un équivalent de WhatsApp, plus puissant a annoncé que vous pouvez utiliser WeChat pour prendre le métro, dans la la ville du sud de Guangzhou, la ville natale de la messagerie.

[WeChat > 902 millions utilisateurs connectés journellement en septembre 2017 – 38 milliards messages envoyés tous les jours ]

Le trafic annuel de passagers des transports publics en Chine est de 150 milliards, dont la majeure partie est dans les transports publics urbains. En termes de conversion, il y a plus de 400 millions de transactions dans le secteur des transports publics chaque jour, près de l’échelle totale dés 640 millions de transactions annoncées sur WeChat. Le transport public est également une zone à très faible de la pénétration des paiements mobiles. Les stations de bus distribuées dans tout le pays utilisent fortement encore les espèces ou des cartes de trafic.

[la RATP a transporté 3,3 milliards de personnes en 2016.]

Tencent travaille aussi pour introduire le paiement mobile dans toutes les couches des transports : 0-1-3-5-7
0 km : parking
1 km : Partage de vélos,
3 km : Bus,
5 km : Taxi
7 km : Didi (VTC)
Un peu comme à Helsinki où il y a une une solution tout en un : l’utilisateur paie un forfait « mobilité » à son opérateur afin d’utiliser le bus, le tram, le vélo, ou la voiture partagée

Payer instantanément les tarifs de transport public en scannant les codes QR

Comment ça marche ? Le système fonctionne grâce à une mini App sur WeChat appelé «Tencent Ride Code» 腾讯 乘车 码. l’app fonctionne comme une carte de transport public et peut être utilisé dans plusieurs autres villes de Chine (actuellement 10) avec la génération d’un code QR

Numériser un code QR est-il vraiment plus simple que d’utiliser une carte ? C’est une question légitime. Numériser un code QR est généralement plus lent que de glisser une carte. Cela ne retardera-t-il pas toutes les files d’attente dans le métro et causera le chaos ? Tencent dans leur communiqué de presse a fait en sorte de souligner que le code ne prend que 0,2 secondes à numériser.

Alipay a également ses solutions très similaires pour les transports publics et plus tôt cette année, le métro de Beijing a présenté sa propre solution de paiement par téléphone mobile fonctionnant en NFC. Pourriez-vous imaginer utiliser votre compte Facebook, WhatsApp pour prendre les transports en commun ? Alors qu’en Chine, vous pouvez même utiliser WeChat pour vous enregistrer à l’aéroport…

La valeur stratégique dans le domaine des transports publics est urgente.

Quand on regarde les transports en commun dans les grandes villes en France, nous avons des dizaines de formats différents (carte, app, ticket, sms) pour prendre son transport, personne n’a encore pris l’initiative d’utiliser une app de messagerie ?! C’est bien dommage, car beaucoup de systèmes vont devenir obsolètes avec l’usage de la cible millennials et l’usage générale du smartphone … Et quand l’app existe, le paiement mobile est parfois encore géré comme sur le web avec un paiement CB ! (année 2000)

Autre sujet, personne ne récolte vraiment de la data pour en faire de l’usage, par exemple en croisant cela avec l’open data quand elle ouverte dans une ville, vous avez une richesse d’information qui permet d’aller plus vite que l’usage de la rue 🙂 Avez-vous une personne dans vos équipes qui pilote la donnée et permet de construire les flux de demain ? Avez-vous une personne dans vos équipes qui analyse la donnée et permet de construire les usages de demain ?