Disruptif

Plateforme pour l’intelligence artificielle embarquée de Nvidia

Par le

Nvidia est de plus en plus présent dans le paysage des fondeurs de puces destinées aux calculs intensifs. Acteur prépondérant dans le domaine du calcul 3D via son activité historique qu’est la conception de cartes graphiques, Nvidia exporte ses compétences naturelles vers d’autres domaines et notamment les architectures hautes performances et l’intelligence artificielle. Le fondeur a dévoilé sa nouvelle mouture, confluence de l’intelligence artificielle et des systèmes embarqués : le Jetson TX2, nouvellement ajouté à la série des puces mobiles Tegra.

[Si vous effectuez une recherche sur Google, utilisez Siri ou Cortana, ou sur Amazon avec Alexa, tous ces systèmes ont des réseaux neuronaux profonds qui sont formés sur les GPU – Il est difficile de penser à une industrie qui n’utilise pas l’IA mais celui qui va le plus vite c’est celui du monde des véhicules autonomes – Tesla Motors a inclus un superordinateur NVIDIA dans chaque voiture vendue à partir d’Octobre de l’année dernière. Assez petit pour s’intégrer derrière la boîte à gants, le supercalculateur NVIDIA augmente la puissance de traitement de quarante fois par rapport au système précédent. – On attend 150 millions de véhicules autonomes  d’ici 2025]

Le 7 mars 2017 à San Francisco, le vice-président de Nvidia Mobile, Deepu Talla, a confirmé les efforts de Nvidia concernant le déploiement de solutions construites autour de l’intelligence artificielle pour des applications liées à la robotique ne se limitant plus aux voitures autonomes. Dans son annonce, Deepu Talla dévoile la nouvelle plateforme pour l’intelligence artificielle embarquée, basée sur le Tegra X2 : le Jetson TX2, plateforme complète reposant sur le Tegra X2, incorporé dans un ordinateur de la taille d’une carte de crédit. L’objectif de la compagnie est de faire sortir l’intelligence artificielle des data centers avec lesquels les systèmes embarqués communiquent, pour la déployer directement sur ces systèmes embarqués. Cette version améliorée de la plateforme Jetson permettra aux développeurs d’applications d’embarquer directement des moteurs d’intelligence artificielle, réduisant de fait les temps d’accès aux ressources de calculs que sont les data centers.

A l’occasion de cette présentation officielle, des partenaires de Nvidia ont fait la démonstration d’applications, allant de robots dédiés à la santé jusqu’aux drones de secours. Fellow Robotics, startup basée à San José en Californie, a également fait la démonstration d’un robot exploitant la plateforme Jetson TX2 pour réaliser des inventaires ainsi que prendre des commandes et assister des clients.

Cette nouvelle plateforme propose une alternative très intéressante au couple traditionnel HPC/périphérique. Jetson est en effet plus abordable que le couple historique et ne nécessite pas de connexion sans fil pour fonctionner puisque le système supporte des moteurs d’intelligence artificielle directement embarqués. L’un des autres effets constatés par Fellow Robotics est la réduction de la bande passante utilisée du réseau d’une entreprise sans pour autant utiliser plus d’énergie.

[Plus de 1 500 start-ups d’IA ont été créées dans le monde entier – Le GPU deep learning est au centre de cette révolution industrielle intelligente]

En plus de l’amélioration de la plateforme matérielle, Nvidia a mis à jour son kit de développement pour le Jetson TX2. Ce kit permet aux développeurs de tirer profit de la technologie déployée dans la nouvelle version de Jetson nommée Jetpack 3. Nvidia annonce que ces mises à jour offrent des performances quatre fois plus élevées que celles de la version précédente (Jetson TX1).

La plateforme fraîchement présentée supporte la vidéo 4K à 60 plans par seconde tout en ne consommant que 7,5 watts. Les drones équipés de cette carte pourront utiliser deux caméras différentes simultanément. La conception de cette plateforme permet l’exploitation d’une intelligence artificielle embarquée « at the edge », c’est-à-dire qui évolue en marge d’un réseau de communication sans reposer sur lui pour exploiter une plus grande puissance de calcul distante. La plateforme a donc été conçue pour pouvoir traiter un très grand nombre de données localement, sans communication avec un super calculateur à travers le cloud. Source et suite ICI

Bosh AI CAR

Bosh, premier fournisseur mondial de véhicules automobiles, le seul qui soutient tous les constructeurs automobiles au monde, construit un ordinateur de voiture AI pour le marché de masse – la nouvelle technologie Xavier de NVIDIA. Xavier peut traiter jusqu’à 30 trillions d’opérations en une seconde tout en tirant seulement 30 watts de puissance.

Le véhicule de demain va devenir de plus en plus intelligent basé sur l’expérience. Cela implique:

Détection – comprendre le monde autour du véhicule
Localisation – utiliser ce qui est perçu pour créer une carte locale détaillée
Grille d’occupation – construction d’un environnement 3D en temps réel autour du véhicule
Planification des trajets – détermination de la marche à suivre le long de l’itinéraire cartographié
Dynamique de véhicule – calculer comment conduire sans à-coup