Marketing Mobile

Mobile-friendly est maintenant aussi important que d’être SEO friendly

Par le
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

mobile_friendly

Il y a quelques mois, Google a fait l’annonce qu’il lancé son « étiquetage » des sites comme mobile-friendly dans les résultats de recherche qui selon lui est une étape importante pour le web mobile. On les comprend 🙂

De Skitch

Cette mention peut-elle aider les utilisateurs sur mobiles à décider de visiter un site plus qu’un autre ? Avouons-le, personne sur un appareil mobile ne veut lutter avec des petits caractères, des menus non-navigables et des images non adaptées…

Dans l’avenir, avoir ce « label » affectera les résultats de recherche des sites, nous y voilà ! Google envoie le message à tous les retardataires qu’ils devraient prendre au sérieux le web mobile. Dans la dernière décennie, le job de la recherche a été de fournir des métadonnées dans le cadre d’une stratégie SEO ou SEM pour permettre aux entreprises de bien-être classés dans les recherches pour les consommateurs. L’introduction d’une nouvelle pièce de cet algorithme en étant mobile-friendly est maintenant aussi important que d’être SEO friendly.

 

 

Le web mobile un outil superflu ?

Google a signifié qu’il veut faire avancer les outils et l’expérience autour des appareils mobiles dans les navigateurs sur le web. (Les entreprises qui veulent tester la façon dont ils font leurs sites Web Mobile peuvent utiliser un outil gratuit qui permet de voir le travail qui reste à effectuer.) Beaucoup de personnes, cependant, sont toujours embourbés estimant que les applications font le web mobile un outil superflu. Rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité pour les éditeurs numériques (pour ne pas mentionner les sites d’e-commerce en ligne). Ceux qui échouent à reconnaître le phénomène du Web Mobile c’est comme ne pas voir l’arbre qui cache la forêt 🙂

Quelle que soit la taille de votre entreprise la majorité du trafic provient de la recherche et des références de médias sociaux, mais aussi des revenus conséquents de la publicité pour les annonceurs qui veulent atteindre ce public. Bien sûr, il y a toujours des cas 🙂 mais par exemple quand on parle des médias qui ont des modèles d’abonnement et des revenus de la publicité, leur audience web mobile dépasse de loin celle de leur application native grand public. Dans de nombreux cas, 5% de l’auditoire d’un abonné utilisent l’application native correspondante est considérée comme un succès. En conséquence, même pour les marques d’édition les plus connues, le web mobile leur offre un public de 10 à 20 fois plus important en taille que ceux qui utilisent des applications natives.

D’ailleurs en janvier, avec les événements que personnes n’auraient aimer connaitre, ce sont les sites d’actualité et d’Information à destination des terminaux mobiles, les Sites Hybrides, qui ont enregistré les plus fortes évolutions avec une progression moyenne de plus de 150%. Ces Sites Hybrides ont été les relais, en mobilité et en temps réel, des Sites Web classiques. Ces résultats confirment ce que les dernières études sur la consommation des médias mettent en avant : une forte augmentation d’usage des terminaux mobiles sur le Web.

OJD

Cette audience web mobile va augmenter à mesure que le nombre d’utilisateurs mobiles continue de monter en flèche. Il y a déjà quelque 5 milliards d’appareils mobiles dans le monde au lieu de 2 milliards d’ordinateurs et les Smartphones vont accélérer la présence du Web Mobile.

Alors que la recherche aux États-Unis est toujours dominée par le PC de bureau, environ 25 % des recherches sont mobiles. Google, clairement, ne veut pas louper le Train qui passe, d’autant qu’il a contribué à mettre en place le trafic sur les voies. Les entreprises qui ne parviennent pas à saisir cette occasion pour adapter leurs sites et leur stratégie pour être mobile-first sont en danger…