Commerce

Lydia, vise le marché de la vente à domicile

Par le
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

lydia

L’application Lydia, une des plus grandes levée de fonds (3,6M€) dans le mobile en 2014, l’objectif du service est de permettre de tout payer avec votre mobile, en toutes situations. Que ce soit pour vous rembourser entre amis, ou pour régler des professionnels. Et tout particulièrement les professionnels qui ne peuvent pas encore accepter la carte, vous contraignant malgré eux à aller au distributeur ou à chercher votre chéquier pour les régler.

En 2013 les voiles étaient déployé pour concurrencer l’activité traditionnelle des banques et des acteurs de la monétique déjà en place tels que Paypal. La stratégie c’est attelé à capturer les utilisateurs 18-30 ans, 85% des usages sur l’application et en particulier sur les campus universitaires.

L’un des moyens d’aller chercher de la croissance et démocratiser l’utilisation, c’est de regarder des usages de niche, Lydia vient d’annoncer un partenariat avec Tupperware pour les aider à introduire le paiement mobile dans les réunions à domicile, et y simplifier les paiements.

[Avec un chiffre d’affaires de 4 milliards d’euros et 34.900 emplois créés en France en 2013, la vente à domicile ou vente directe fait toujours preuve de dynamisme, après plus de 50 ans d’existence ! 3e mode de distribution après la vente en magasins et la vente à distance – La France compte aujourd’hui plus de 350.000 vendeurs sous statut VDI (Vendeur à Domicile Indépendant), dont la très grande majorité travaille de manière occasionnelle : en effet, 80% des vendeurs à domicile exercent par ailleurs un travail à temps partiel.]

Tupperware et le paiement mobile ? Quel rapport ?

Saviez-vous que les fameuses boites en plastique de Tupperware sont arrivées en France presque en même temps que la carte bancaire, il y a 55 ans ? Et depuis, les chèques et les espèces sont toujours les deux moyens de paiement les plus utilisés pendant les réunions. Pourtant, ce n’est pratique ni pour les Animateur(trice)s, qui sont obligé(e)s de comptabiliser et déposer des milliers de chèques à la banque tous les jours, ni pour les client)s, qui ont exprimé le souhait de pouvoir payer par carte. Mais, il n’existait pas, jusqu’à maintenant, de moyen assez simple et économique pour les Animateur(trice)s d’accepter les paiements par carte.

Tupperware a donc fait appel à Lydia pour résoudre cette situation. En combinant nos expertises respectives, nous travaillons ensemble à simplifier la vie des client(e)s et des Animateur(trice)s, en leur proposant une alternative simple et efficace aux chèques. Les Animateur(trice)s peuvent maintenant accepter les paiements par carte de leurs client(e)s très simplement. Chacun n’a besoin que de son smartphone pour régler ou encaisser : aucun autre matériel n’est nécessaire.

Plus de 25 000 client(e)s Tupperware ont ainsi déjà utilisé Lydia pour régler leurs achats, et il prévoit que plus de 100 000 client(e)s régleront avec la solution de paiement mobile dans les prochains mois. Cette association avec le numéro un de la vente à domicile,permet une réponse concrète à une réelle problématique, les Français sont prêts à adopter le paiement mobile.

Lydia aussi noué un partenariat avec la FVD (Fédération de la Vente Directe) ce qui permettra d’accélérer l’adoption du paiement mobile par toutes les grandes enseignes de vente à domicile. Grâce à Lydia, cette industrie qui, il y a encore quelques mois ne pouvait pas se passer des espèces et des chèques, a maintenant pris la direction du cashless.