Business

Les usages mobiles à travers le monde

Par le

Chaque mobinaute passe plus de 95% de son temps sur 10 applications.

comScore a publié un rapport international (54 pages) sur le mobile, intitulé « Les usages mobiles à travers le monde ». Cette nouvelle étude examine les audiences, les catégories de contenu et les applications mobiles qui sont en train de changer le paysage international du digital. Ce rapport utilise les données multi-plateformes de 14 marchés internationaux (Etats-Unis, Canada, France, Allemagne, Italie, Espagne, Royaume-Uni, Argentine, Brésil, Mexique, Chine, Inde, Indonésie et Malaisie) afin de démontrer les tendances globales et diversités locales dans l’usage du mobile.

Les sujets traités dans cette étude :

– La part grandissante et dominante des appareils et des applications mobiles dans le temps total digital
Comment et où les audiences uniquement sur mobile sont en train de changer la consommation digitale
– Les implications des comportements et catégories dominants du « mobile d’abord » dans le Retail, les Réseaux Sociaux, l’Actualité et autres catégories clés
– La concentration des marchés d’applications à échelle mondiale, et le comportement des utilisateurs autour de leurs applications « les plus essentielles »
– Les habitudes de téléchargement et les domaines de croissance dans la consommation générale des applications

[Pour ceux qui se posent la question si on doit  encore lancer une application : Bien sûr que oui si elle répond à un besoin que vos clients ont !! Mais n’oubliez pas les autres canaux…]

Quelques réalités :

– Le mobile désormais leader de la consommation digitale – Dans 13 pays, plus de la moitié du temps passé en ligne se fait sur mobile. Au Mexique, en Inde et en Indonésie, c’est plus de 75% ! Les accès « Mobile seul » (uniquement via un smartphone ou une tablette, avec aucune utilisation d’un PC dans le mois) englobent 70% de la population digitale en Inde, et sont passés de 22% à 29% au Brésil au cours de l’année passée.

– Les Apps comptent pour plus de 80% du temps passé sur mobile, avec un top 30 représentant entre 41% et 61% du temps total.

– Une corrélation étroite existe entre l’usage exclusif du mobile et le temps passé sur ce device – Même minoritaires, des audiences « Mobile Only » plus importantes intensifient l’usage du mobile – Seuls les Etats-Unis et le Canada ont plus de 30 applications dépassant plus de 10% de pénétration. Aucun autre pays n’a plus de 20 applications atteignant une pénétration de 20% – Le top 30 des applications dans tous les pays génère plus de 40% du temps passé total sur mobile, et près de 60% en Indonésie et au Mexique

– La messagerie instantanée et les réseaux sociaux représentent plus d’un quart des minutes passées sur mobile au sein des marchés étudiés.

– les comportements « Mobile First » peuvent concorder avec les besoins humains – Par exemple La montée en puissance des trackers d’activité et des apps santé a entraîné une augmentation associée des audiences quotidiennes des smartphones pour la catégorie santé

Le Top des catégories « Mobile First »

– L’écran d’accueil réservé aux applications essentielles – Il existe une forte corrélation entre les applications sauvegardées sur les écrans d’accueil et celles considérées comme essentielles par le mobinaute – Seuls les plus jeunes téléchargent plus d’applications qu’ils n’en suppriment- Les plus de 35 ans téléchargent moins d’applications que l’année précédente, et les suppriment plus régulièrement

Principales leçons

– Chaque marché a sa propre dynamique sur le mobile : Le mobile représente maintenant la majorité du temps passé en ligne dans presque tous les marchés, mais tous les pays ne dépendent pas du tout de la même manière du mobile par rapport au PC. Certains marchés sont fortement dominés par les internautes ‘exclusivement mobiles’, alors que d’autres sont clairement multi-plateformes.

– Le temps passé sur mobile se concentre sur quelques activités : Les réseaux sociaux, le divertissement et les jeux concentrent universellement la majorité du temps passé sur mobile, mais d’autres catégories apportent toujours une valeur réelle, offrent des points de contact marketing clés ou génèrent des transactions.

– Une forte complémentarité entre PC et Mobile dans l’e-commerce : La confiance et l’expérience utilisateur sont traditionnellement des barrières au m-commerce, et il existe un lien naturel entre les mobinautes qui réalisent des achats et d’autres transactions. Améliorer la confiance et l’ergonomie peut réellement profiter aux catégories transactionnelles et ce en termes de temps passé par une audience mobile déjà bien élargie.

– L’usage mobile est fortement concentré autour de quelques apps : Plus de 95% de leur temps passe sur les applications mobiles est passe sur 1 des 10 plus fréquentes applications mobiles,application souvent tirée d’une liste relativement courte d’applications téléchargées et qui se retrouve le plus souvent sur les écrans d’accueil des utilisateurs.

– L’utilisation des apps atteint un palier : La part des applications dans le temps digital total a atteint un palier dans bon nombre de pays cette année. Du fait que le téléchargement de nouvelles applications commence à stagner et que l’usage se concentre sur quelques applications, l’opportunité de chambouler le marché local ou mondial devient un défi de plus en plus grand.