Commerce

Le m-commerce sera l’usage premier du e-commerce !

Par le

La part du M-Commerce dans le commerce de détail en ligne mondial devrait dépasser 50% d’ici 2021. Le mobile à dépasser le desktop dans l’usage depuis plusieurs mois, c’est maintenant autour d’un secteur entier qui va être mangé par l’usage mobile sous nos yeux 🙂

En 2016, les ventes mobiles représentaient une part à deux chiffres des ventes B2C E-Commerce à l’échelle mondiale et devraient dépasser 50% d’ici 2021, ce que soulignent une nouvelle étude US. Dans des pays spécifiques comme la Chine, la Corée du Sud et l’Inde, la part dU M-Commerce dépasse déjà la moitié et continue de croître. Ces pays ont également eu la plus grande part d’utilisateurs numériques qui ont complété des achats par le biais d’applications, une tendance à la conquête mondiale. En Asie, en Amérique du Nord et en Europe, les applications étaient également préférées aux navigateurs mobiles. Dans le but de faire face à cette demande, une forte part à deux chiffres des principaux détaillants mondiaux investira dans le développement de plus d’applications cette année.

[Les dépenses totales consacrées au commerce mobile ont déjà atteint 1,18 billions de dollars en 2016. Cependant, ce nombre devrait augmenter de façon exponentielle à un montant de 6,01 milliards de dollars d’ici 2021, à un CAGR de 39%! À mesure que les utilisateurs deviennent de plus en plus habitués à la vente au détail mobile, les dépenses annuelles moyennes des utilisateurs passeront également de 344 $ en 2016 à 946 $ d’ici 2021. Source AppAnnie]

Les enquêtes auprès des consommateurs citées dans ce rapport révèlent que les vêtements, l’électronique, les livres et les jeux ont constitué les principales catégories de produits achetées par téléphone mobile. Les acheteurs mobiles ont été motivés à faire des achats en raison de leur commodité et du fait qu’ils peuvent effectuer des achats en ligne de n’importe où. Le Mexique fournit un exemple où deux acheteurs sur trois le font avec des appareils mobiles.

– [En France, près d’un tiers (28%) des achats en ligne sont réalisés depuis un appareil mobile, soit une augmentation de 11% par rapport à l’année précédente – Les ventes sur smartphones représentent désormais près d’un cinquième des ventes en ligne en France et affichent une augmentation de 22% contrairement aux ventes sur tablettes qui continuent de chuter (baisse de 8%) Source Criteo]

Malgré son grand succès, le M-Commerce voit encore certains obstacles. Le rapport montre comment, dans un pays comme la France, près de la moitié des acheteurs ont déclaré que la sécurité des données personnelles est une préoccupation majeure dans les achats mobiles et aux États-Unis, où l’accès sécurisé a été le problème majeur des acheteurs numériques lors de l’accès aux applications de m-commerce. En outre, il faut savoir que l’accés à un site mobile existe toujours pour près d’un acheteur sur trois sur différents marchés à travers le monde, dont la Russie, l’Afrique du Sud, le Brésil, Singapour et la Suisse.

Source prévision 2017 sur l’ecommerce by Retailmenot

Si vous souhaitez avoir des réponses aux questions ci-dessous, prenez contact avec nous (team @ servicesmobiles dot fr)

– Quelle était la taille des ventes de M-Commerce dans divers pays en 2016 ?
– Quelle est la part de M-Commerce des ventes mondiales de vente au détail en ligne prévues pour 2021 ?
– Quels appareils les acheteurs en ligne préfèrent-ils utiliser pour les magasins et comment ces préférences diffèrent selon les pays ?
– Quelles sont les principales catégories de produits achetées sur mobile ?
– Quels sont les principaux moteurs et obstacles dans le M-Commerce mondial ?