Business

Le m-commerce, 10% du marché e-commerce en France

Par le
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

shopping_mcommerce

Selon l’étude publiée aujourd’hui par la Fevad, les ventes en ligne ont poursuivi leur développement en 2015. Cette étude repose à la fois sur les informations recueillies auprès des principaux sites marchands et sur le montant agrégé des transactions réalisées par les principales sociétés prestataires de paiement pour le compte de plus de 182 000 sites internet.

Au total, les Français auront dépensé 64,9 milliards d’euros sur internet en 2015, un chiffre en hausse de 14,3% sur un an. Le nombre de transactions a quant à lui augmenté de 19% passant de 700 millions en 2014 à 835 millions en 2015. Le marché des ventes sur internet a progressé en 2015 de manière plus rapide que l’an dernier (+11% en 2014) grâce notamment à une progression plus forte que prévue sur les 9 premiers mois et à des ventes de Noël en hausse de 12% par rapport à 2014.

Le marché du e-commerce devrait progresser de 10% en 2016 et franchir la barre des 70 milliards d’euros

Le montant moyen de la transaction a enregistré au cours du dernier trimestre sa plus forte baisse: -6% sur un an. Il perd 5 euros par rapport au 4ème trimestre 2014 faisant ainsi chuter le panier moyen annuel à 78€ soit le montant le plus bas jamais enregistré Cette baisse du panier moyen confirme la normalisation de l’achat en ligne qui se rapproche ainsi chaque année un peu plus du montant moyen des achats réalisés par les Français sur les autres circuits de commerce. En outre, cette baisse continue d’être compensée par l’arrivée de nouveaux acheteurs (2,3 millions de plus en un an – Source : Médiamétrie) et par l’augmentation de la fréquence d’achat. Les acheteurs réalisent en moyenne 23 transactions sur l’année (soit près de 2 achats par mois) pour un montant de 1 780 euros (1 640 euros en 2014). Cela représente une augmentation de 13% du nombre annuel de commandes par acheteur et un montant annuel des dépenses en progression de 8%. Ainsi, sur les quatre dernières années, la fréquence d’achat a augmenté de 68% et le montant moyen dépensé a progressé de 45%. Les acheteurs sont eux 20% plus nombreux qu’il y a quatre ans.

Cette fréquence d’achat profite aussi de la progression du rythme de création de sites. Le nombre de sites marchands a augmenté de 16% en un an soit près de 25 000 sites supplémentaires sur 12 mois, ce qui constitue un record historique. Il y a désormais plus de 182 000 sites marchands actifs en France. On compte aujourd’hui 100 000 sites de plus qu’il y a 5 ans.

Le m-commerce continue de gagner des parts de marché

L’indice iCM qui mesure les ventes sur l’internet mobile (smartphones et tablettes, sites mobiles et applications hors téléchargements d’application et hors ventes sur les places de marchés) a progressé de 39% en un an et représente 20% du volume d’affaires total des sites de l’iCM vs 15% en 2014. Le marché peut être estimé à plus de 6 milliards d’euros soit 10% du marché e-commerce.

Europe et Monde

Nos voisins Anglais avec un marché qui est plus affuté fait 3x plus sur le volume et le % sur l’e-commerce – une moyenne de 1 million £ sur les appareils mobiles toutes les 35 minutes tout au long de l’année. Le marché du mCommerce en Europe est dominé par l’Angleterre, l’Allemagne et la France mais avec des écarts importants

mcommerceUK

Selon un récent rapport Gartner, le M-commerce génère entre 22% et 30% de toutes les transactions numériques de détail dans le monde entier…

Les freins

On rappèlera que les freins pour de nombreuses personnes, c’est l’acte d’achat qui est fastidieux, souvent aussi avec une mauvaise expérience utilisateur (UX) sur la transaction – La plupart des sites web, voir certaines applications ne sont pas optimisé pour une taille d’écran réduite et un pouce pour la navigation – Bref on patine !! (et on ne parle pas des délais de livraison, du suivi de colis, de la livraison du produit, du retour où l’expérience mobile et quasiment absente)

App Annie dans son rapport annuel souligné l’importance du mobile-first avec le cas de l’Inde : les apps mobile-first ont encore plus dominé en Inde, s’arrogeant 6 places dans le top 10 des téléchargements App Store iOS et Google Play combinés. Le taux de croissance du top 10 des apps de shopping par téléchargements en Inde a par ailleurs nettement dépassé celui constaté au Japon et aux États-Unis. Ces téléchargements ont eu pour conséquence une augmentation massive du trafic mobile pour les distributeurs en Inde. 75% du trafic de Flipkart a été généré par ses apps mobiles par exemple, et 90% du traffic de Myntra a été généré par ses apps mobiles avant que la société n’opère une transition vers une approche app exclusive et ne ferme son site Web.

La déclaration de Jeff Bezos affirmant que l’Inde va représenter un marché d’un millier de milliards de dollars souligne le potentiel des apps de shopping dans ce pays.

Capture d’écran 2016-01-28 à 13.15.16