Plateforme

La stratégie d’Apple sur la santé, le bon timing !

Par le

Lors de la keynote hier, Apple a lancé la 4eme génération de son apple watch avec ce qui parait logique, toujours plus de savoir faire autour de la santé. Apple et la santé c’est pas très nouveaux, mais cela s’accélère, la stratégie s’aiguise ! Il ne faut plus voir la montre connectée comme un gadget, Apple d’ailleurs ne lance pas des app et produit sans préalable (matériel, étude, usage) qui peuvent parfois durer quelques années ! L’arrivée de la 5G va changer le spectre de l’innovation dans la santé, le smartphone et la montre (Wearable) vont faire parti de cette révolution (surveillance et data de votre corps pour le corps médical) ! C’est donc le bon timing !

L’écosystème des startup sur le sujet est vaste, ci-dessous les villes et pays hub sur le sujet ! La Chine reste en avance avec 523 M $ qui ont été investis en Chine continentale sur 20 dossiers au total.

À lire : la 5G, va impacter la transformation des soins de santé

Vous avez noté aussi la puissance de leur puce A12 Bionic qui permet des traitements AI, l’IA dans le secteur de la santé devrait atteindre 6,6 milliards de dollars d’ici 2021.

Applications, études, recherches, recrutement

Outre Apple Health qui l’application qui collecte vos data et qui vous permet de suivre vos activités physiques et avec l’annonce d’hier soir vos données santés autour du coeur, ResearchKit qui permet également aux utilisateurs d’Apple Health d’apporter leurs données collectées à des fins de recherche médicale. Les chercheurs ont fait l’éloge de ResearchKit (data anonymiser) en disant que cela leur permet de trouver rapidement et facilement des personnes pour des études, en évitant les limitations géographiques et en trouvant ceux qui ont des maladies rares.

Au cours des derniers mois, Apple a intensifié son projet de dossiers de santé, visant à intégrer les dossiers médicaux des patients dans l’application Santé de l’iPhone. Le fabricant d’iPhone a annoncé en janvier 2018 son intention d’intégrer les dossiers de santé des patients dans l’application Santé de l’iPhone dans le cadre du déploiement de la version bêta d’iOS 11.3. Le programme a été lancé pour la première fois dans 12 hôpitaux US.

En août, la société a bouclé son étude Apple Heart Study, un projet de recherche conjoint sur le rythme cardiaque mené avec la faculté de médecine de l’Université Stanford en Californie et le fournisseur de télésanté American Well. Cette étude a notamment utilisé les données de l’Apple Watch à travers une app Heart Study (réalisé pour l’occasion) pour identifier les rythmes cardiaques irréguliers, y compris ceux de maladies cardiaques potentiellement graves telles que la fibrillation auriculaire.

La firme recrute aussi beaucoup de profil qui ont un rapport avec le médical – des expériences autour des normes de santé, des systèmes de codage médical et de la représentation des connaissances en matière de santé, telles que des bases de données de graphes et une modélisation de données relationnelle approfondie… Apple construit une équipe et travaille également sur une puce de santé personnalisée dédiée qui l’aiderait à traiter les données biométriques de sa suite d’appareil. (la société basée à Cupertino conçoit depuis quelques années des puces personnalisées pour son iPhone)

La plateforme

Les plates-formes d’engagement des patients basées sur l’IA vont fournir des solutions leur permettant d’améliorer les soins et d’avoir un impact plus significatif sur les communautés qu’ils desservent. En fournissant une technologie accessible à un nombre important de patients, les équipes de soins existantes peuvent ainsi aider beaucoup plus de patients.

Healthcare, c’est le nom de la plateforme d’Apple qui s’appuie sur un sdk healthKit, qui permet à chacun d’utiliser les atouts d’Apple sur ce sujet de la Santé ! exemple avec l’app mPower, depuis son lancement en 2015, l’application mPower a recruté plus de 10 000 participants, ce qui en fait la plus grande étude de Parkinson de l’histoire – 93% des participants n’ayant jamais participé à aucun type de recherche auparavant. L’application aide les chercheurs à mieux comprendre la maladie de Parkinson en utilisant le gyroscope et d’autres fonctionnalités de l’iPhone pour mesurer la dextérité, l’équilibre, la démarche et la mémoire. Les chercheurs ont mieux compris les facteurs qui améliorent ou aggravent les symptômes, tels que le sommeil, l’exercice et l’humeur.

Autre exemple, l’app EpiWatch est une application et une étude de recherche Apple Watch pour les personnes de plus de 16 ans atteintes d’épilepsie. Les personnes atteintes d’épilepsie peuvent utiliser EpiWatch pour suivre leurs crises, les déclencheurs de crises potentielles, les médicaments et partager les données avec les chercheurs de Johns Hopkins. Les données de mouvement et de fréquence cardiaque collectées avec la fonctionnalité de suivi continu d’EpiWatch sont activement utilisées pour créer une application permettant de détecter les crises. EpiWatch permet actuellement aux participants d’envoyer un message à un membre de la famille ou à un soignant pour leur faire savoir quand ils subissent une crise. Les participants peuvent voir les informations qu’ils entrent dans l’app à tout moment. Un tableau de bord permet de visualiser les données sommaires avec les soignants et les médecins. L’apple Watch peut jouer un rôle pour détecter (sur action de la personne) une crise imminente avec l’accéléromètre et les capteurs de fréquence cardiaque qui sont déclenchés et une alerte est automatiquement envoyée à un membre de la famille ou à un soignant désigné.

Les patients peuvent utiliser des applications compatibles avec HealthKit et des accessoires de santé tiers pour surveiller et stocker leurs données de santé en toute sécurité et partager ces informations directement avec leurs équipes de soins. Les applications sur iPad, iPhone et Apple Watch peuvent aider les professionnels de la santé à fournir des soins personnalisés. Ils ont adapté un certain nombres d’app aux exigences des organisations de soins de santé afin de rendre leur travail plus rapide et plus efficace.

Le produit

En 2017, Apple a livré 17,7 millions de montres, contre 3,6 millions pour Samsung. Les annonces de Samsung Electronics cette été ce sont concentré sur les services de #santé. Le marché consumer devrait atteindre 17 milliards de dollars d’ici 2021.

la montre connectée peut apporter aussi de nouveaux usages #BtoB : Les infirmières des services hospitaliers US consacrent beaucoup de temps et d’efforts à la documentation des soins aux patients. À l’heure actuelle, la documentation représente environ 35% du travail d’une infirmière. La saisie des données se fait souvent devant un patient, le regard de l’infirmière étant fixé sur l’ordinateur et le clavier. Cette pratique peut perturber la confiance et l’engagement des patients. Une application #smartwatch avec reconnaissance #vocale a donc été mise en œuvre, ainsi qu’une interface utilisateur sur PC !

L’Apple Watch Series 4 permet aux client de consulter leur électrocardiogramme sur leur poignet à l’aide de la nouvelle app ECG, qui tire profit des électrodes intégrées à la Digital Crown et du nouveau capteur électrique de fréquence cardiaque placé dans le cristal au dos du boîtier. Avec l’app, les utilisateurs touchent la Digital Crown et, au bout de 30 secondes, ils reçoivent un rapport de fréquence cardiaque. Celui-ci peut déterminer si le cœur bat de manière normale ou s’il montre des signes de fibrillation auriculaire (FA), une maladie cardiaque pouvant mener à des complications médicales très importantes. Tous les enregistrements, les rapports associés ainsi que tous les autres symptômes observés sont rangés dans l’app Santé dans un PDF qui peut être envoyé à des médecins. (Selon le CDC, entre 2,7 et 6,1 millions de personnes aux États-Unis souffrent de fibrillation auriculaire. Et comme la population américaine vieillit, ce nombre devrait augmenter.)

Avec watchOS 5, l’Apple Watch analyse de façon intermittente le rythme cardiaque en arrière-plan et envoie une notification si une fréquence anormale des battements détecte des signes de FA.3. Elle peut aussi alerter l’utilisateur si son rythme cardiaque dépasse ou n’atteint pas un certain palier.

La détection des chutes se sert d’un accéléromètre et d’un gyroscope de nouvelle génération, qui peuvent mesurer une force pouvant atteindre 32 g, ainsi que des algorithmes sur mesure qui identifient une chute lourde. En analysant la trajectoire du poignet et l’accélération de l’impact, l’Apple Watch envoie à l’utilisateur une alerte après une chute, qui peut être ignorée ou utilisée pour initier un appel aux services d’urgence. Si l’Apple Watch détecte une période d’immobilité de 60 secondes après la notification, elle appellera automatiquement les services d’urgence et enverra un message contenant des informations de géolocalisation aux contacts d’urgence.

Nous serions trop vous recommandé de regarder le potentiel de ce secteur quand vous créer une startup, les gens sont prêt pour avoir un meilleur confort quand une maladie se déclare, qui n’est jamais malade ? Bien sûr, il reste des freins lié à la privacy, à la sécurité, mais ce sont toujours les usages qui font avancer ces points !