Opérateur

La 5G, sera-t-il un enjeu stratégique de la croissance économique ?

Par le

La 5G, sera-t-elle un enjeu stratégique de la croissance économique ? Les Etats-Unis, la Chine et la Corée du Sud disposent déjà d’un programme pour être opérationnels dès 2019. Malgré les efforts fournis au niveau européen, les opérateurs français ne sont toujours pas en état de faire une offre au public avant 2020.

La feuille de route Française :
– lancer plusieurs pilotes 5G sur une variété de territoires et accueillir des premières mondiales d’application de la 5G dans les domaines industriels
– attribuer de nouvelles fréquences 5G et avoir un déploiement commercial dans au moins une grande ville dès 2020
– couvrir les principaux axes de transport en 5G d’ici 2025

Alors que les États-Unis sont l’un des premiers pays au monde en termes de pénétration des smartphones, les réseaux mobiles du pays n’ont pas toujours été à la hauteur. Selon une comparaison globale menée par OpenSignal au quatrième trimestre 2017, les réseaux américains 4G étaient en retard en termes de vitesse de téléchargement moyenne. Avec un taux de téléchargement moyen de 16,3 Mbps. Dans ce même classement la France à une pénétration d’environ 68% de la 4G avec un taux de téléchargement moyen de 25,09 Mbps.

Dans le même temps Qualcomm annonce les premiers modules d’antennes 5G entièrement intégrés, permettant d’activer la vague des smartphones 5G et d’appareils mobiles attendus en 2019. 19 équipementiers ont fait des test pour utiliser le modem X50 dans leurs produits 5G à partir de 2019. Cette nouvelle évolution aura un impact important sur tous les aspects du téléphone, de l’épaisseur aux bords, en passant par les matériaux qui seront utilisés. Cette nouvelle antenne devrait être à peu près aussi large que l’iPhone X est profond, soit 7,7 millimètres. Qualcomm a une version légèrement plus étroite, ce qui signifie que les fabricants de téléphones pourraient fabriquer des téléphones encore plus minces. Il y aura dans les smartphones jusqu’à 3/4 modules d’antenne vous pourriez en avoir un sur le côté, un sur le dessus et peut-être une sur l’autre côté, cela va varier d’un téléphone à l’autre. »

La 5G sera 10 à 100 fois plus rapide que votre connexion actuel sur smartphone

La vitesse de téléchargement de pointe potentielle pourrait être jusqu’à 5Gbps pour la variante d’onde millimétrique, bien que la vitesse plus réaliste que vous verrez dans les téléphones est plus proche à 1,4 Gbps.

Tous les réseaux cellulaires envoient des données par voie hertzienne, avec des réseaux standard utilisant le spectre dans des bandes de fréquence inférieure comme 700 mégahertz. Généralement, plus la bande ou la fréquence est élevée, plus la vitesse que vous pouvez atteindre est élevée. La promesse de la 5G est qu’elle peut utiliser des bandes de fréquences plus élevées, appelées ondes millimétriques, pour envoyer des données plus rapidement que jamais auparavant. Ces signaux fonctionnent sur des fréquences de 24 GHz ou plus, par rapport aux 600 MHz à 5,8 GHz utilisés pour la 4G aujourd’hui.

Obtenir ces vitesses ultra-rapides en utilisant un spectre d’ondes millimétriques présente quelques problèmes. Le signal ne peut parcourir que de courtes distances; il rebondit sur les surfaces dures : il a du mal à se déplacer dans les coins ou à traverser des choses comme des arbres. Selon Qualcomm, il peut atteindre des vitesses de téléchargement allant jusqu’à 5 Gbps, mais le simple fait de tenir la main sur les antennes du téléphone bloque le signal. Le spectre de fréquence inférieure 600 MHz qui peut également être utilisé pour la 5G n’a pas ces problèmes, mais il n’est pas aussi rapide ou capable de gérer autant de capacité qu’une onde millimétrique.

Il a été difficile pour les entreprises de fabriquer des puces qui soient à la fois assez petites pour tenir dans les téléphones et qui permettent de concentrer le spectre des ondes millimétriques de sorte qu’il puisse parcourir de plus longues distances.