App

Jusqu’où le smartphone portera-t-il la réalité augmentée ?

Par le

En matière de technologie, il n’est pas toujours évident de faire la part des choses : certaines tendances (comme le Cloud) s’installent durablement et deviennent partie intégrante de notre quotidien, alors que d’autres (comme la télévision 3D) sont beaucoup plus éphémères. Et quelquefois, nous voyons arriver une technologie qui va clairement changer notre mode de vie. C’est le cas de la réalité augmentée, également appelée AR.

Le grand public a découvert cette technologie à la sortie de l’app Pokémon GO (le jeu le plus rapidement téléchargé de tous les temps), qui fut pour beaucoup une porte d’entrée sur la AR. En bref, il s’agit de superposer une image générée informatiquement sur le monde réel. À l’heure actuelle, on obtient ce résultat à l’aide d’un mobile ou d’une caméra. Bien que les médias parlent souvent d’une technologie apparentée, la réalité virtuelle (VR), c’est l’AR qui devrait s’imposer le plus durablement. La VR nécessite beaucoup de matériel coûteux – casque, manette et système informatique puissant – et coupe l’utilisateur du monde extérieur. Son utilisation dans la vie de tous les jours paraît peu vraisemblable. L’AR, au contraire, passe par les apps et embellit l’environnement en favorisant une vraie interactivité. Avec 6 milliards de smartphones anticipés pour 2021 et avec une moyenne de 2 heures par jour déjà passées dans les apps, il est logique que le mobile adopte l’AR.

Une meilleure expérience de shopping

Le mobile a déjà bouleversé le retail. Qu’il s’agisse de rechercher des prix (le « showrooming »), de consulter les évaluations produits ou de chercher un itinéraire, le mobile est devenu aussi indispensable au processus d’achat que le porte-monnaie – et les smartphones s’adaptent rapidement à cette tendance ! Les statistiques le confirment : au cours des 12 derniers mois, la durée totale d’utilisation des apps Android Online-First a augmenté de plus de 50 %.

Il existe déjà des exemples d’app incroyables utilisant cette technologie : IKEA vient de sortir une app qui permet aux utilisateurs d’essayer les meubles chez eux. Les avantages sont évidents pour tous les types de retailers : imaginez-vous en train d’essayer des vêtements ou des chaussures, ou de modifier la couleur de votre tapisserie. Le potentiel de l’AR est immense, et pas seulement pour l’expérience d’achat. C’est le parcours client dans son intégralité qui est en passe d’être bouleversé.

Imaginez-vous entrant dans une boutique, téléphone à la main, en vous laissant orienter vers le produit recherché. Puis votre app vous fournit des évaluations, des comparaisons de prix et des recommandations directement sur votre écran. L’AR va ajouter une nouvelle dimension à l’expérience d’achat en permettant une superposition du monde en ligne sur le monde réel. Tous ces facteurs devraient nous conduire à passer encore plus de temps dans nos apps de shopping. Amazon, le géant à intégrer dans son app, la réalité augmentée, elle sera bientôt visible par tous et va changer les usages !

Assistance au voyage

Les apps sont au cœur de l’expérience voyage. Grâce au mobile, nous avons nos cartes d’embarquement à portée de main, nous pouvons chercher un restaurant ou même traduire une phrase. La plupart des gens ne peuvent pas se passer de leur mobile en voyageant, comme le confirment les statistiques : entre 2014 et 2016,les téléchargements d’apps de voyage ont augmenté de 50%. La RA va largement contribuer au développement de cette tendance.

Le smartphone est déjà l’assistant de voyage par excellence – qu’il s’agisse de présenter sa carte d’embarquement, de réserver un hébergement à l’improviste ou de choisir un bon restaurant une fois arrivé à destination – mais la RA va rendre cet outil encore plus pratique et élégant. Nos voyages seront considérablement facilités, notamment par l’orientation en temps réel à travers les aéroports, qui nous fera gagner du temps en évitant de nous perdre. L’aéroport de Gatwick a déjà mis ce type de technologie à l’essai. Ses deux terminaux ont été équipés d’environ 2 000 beacons qui renforcent la précision du point bleu de navigation affiché à l’écran des voyageurs. De plus, l’aéroport a développé un partenariat avec Pointr, une start-up anglaise ayant conçu un kit de développement permettant la mise en œuvre d’un système d’orientation par AR en 3D. Nos téléphones vont donc bientôt rendre la navigation plus sophistiquée et fonctionnelle que jamais.

Les voyageurs bénéficieront d’un service similaire lorsqu’ils arriveront à destination : une fois sortis de l’aéroport, leur téléphone leur indiquera en temps réel l’itinéraire à emprunter pour leurs visites. Google Traduction permet déjà de changer de langue à l’aide de la caméra du téléphone (l’app Microsoft Traduction fait aussi de même), et la technologie ne va faire que se perfectionner. Avec l’AR, les apps trouveront des itinéraires sûrs à travers les villes, fourniront des informations sur les monuments en temps réel et trouveront les meilleurs restaurants, le tout en fonction de nos préférences. En d’autres termes, alors que les smartphones permettent déjà de se déplacer facilement à l’étranger, la RA permettra de s’immerger comme les locaux.

Le marketing se met à l’AR

Le marketing bénéficiera aussi des progrès rendus possibles par l’AR. Dans ce secteur, il est primordial de toucher la bonne personne au bon moment, et cette technologie offre une multitude de possibilités. Alors qu’un client traversera par exemple une boutique à l’aide d’une app d’AR, les marques pourront l’informer sur des articles et des offres spécifiques et personnalisées. En d’autres termes, les spécialistes du marketing pourront fournir des informations à réelle valeur ajoutée aux clients, ce qui révolutionnera l’expérience en boutique physique.

De plus, avec la multiplication des apps utilisant l’AR et l’augmentation anticipée de l’utilisation des téléphones, les spécialistes du marketing disposeront d’une ressource précieuse : les données. Le principal avantage de l’AR réside dans la jonction opérée entre le réel et le virtuel, les utilisateurs étant à cheval entre les deux. Les téléphones seront utilisés plus souvent, toutes apps confondues, et les responsables marketing pourront toucher les consommateurs de manière naturelle et organique.

L’Oréal a lancé Style My Hair, un outil de relooking virtuel pour essayer de nouvelles coiffures, de la coupe à la couleur en passant par le coiffage. La cible les clientes des salons de coiffures qui travaillent avec la marque, objectif fidélisation et apport de traffic dans les salons avec des données précieuses qui appartiennent au géant de la beauté  !

Snapchat à intégrer l’AR suite à un rachat de startup, depuis cela a capter l’intérêt des utilisateurs, puis l’usage et maintenant elle va permettre aux marques sur l’application de faire des campagnes innovantes ! C’est un des outils de monétisation et de rétention de Snap !

Les indicateurs sont au vert

L’AR devrait bientôt s’imposer durablement dans nos habitudes, au même titre que les SMS et les appels. Cette technologie va influencer nos vies, nos achats, nos voyages et même nos tâches quotidiennes. Les smartphones sont au cœur de cette révolution. Alors que d’autres technologies immersives requièrent beaucoup de matériel coûteux, l’AR ne nécessite qu’un terminal et une app. Les possibilités d’utilisation sont très encourageantes, mais pour que cette technologie soit adoptée rapidement, il faut qu’elle réussisse à s’imposer sur le marché pour dépasser le stade de gimmick dans un jeu et devenir une fonctionnalité à part entière.