Tech

Du prototype à la réalité pour la startup Keecker !

Par le

Keecker, c’est une nouvelle génération de robot autonome pour la maison offre une expérience multimédia inédite en version grand format. C’est le Fruit de 5 ans de R&D de la start-up française. Il a été dévoilé en exclusivité au BHV Marais à Paris début octobre.

[Être une startup n’est pas simple, mais l’aventure humaine est passionnante, souvent, c’est la volonté de répondre aux besoins du quotidien, l’idée est nourri par l’expérience du passé, du quotidien, de l’imaginaire, d’une équipe qui déroule une vision portée par le créateur, souvent l’expérience utilisateur sera déterminante ! Keecker, c’est tout cela à la fois avec un concentré de technologie pour la Maison – Alors qu’on se targue des levées de fond importantes, il reste tout de même un mystère, face à ce type de projet, de ne pas avoir un investissement massif pour s’installer durablement dans le paysage ! Les fonds français privilégient des levées plus modestes et progressives – Selon un article des Echos, l’Hexagone devrait atteindre 1,86 milliard d’euros d’investissement contre 4,7 milliards chez les Britaniques ! on ne parle pas des US et de la Chine… Bref on perd un temps fou et on limite les chances du succès…]

C’est un concentré d’innovations au design techno organique, Keecker est le premier produit high-tech haut de gamme fédérant l’ensemble des usages multimédia. Il projette du mur au plafond et diffuse du son en intérieur comme en extérieur, avec une définition remarquable et un rendu haute- délité. Il est unique, il est Français !

Mobile, autonome et sans fil se déplace d’une pièce à l’autre sur simple commande vocale ou via un smartphone et se recharge par lui-même, le moment venu. il réinvente l’expérience du multimédia en offrant la possibilité de sortir d’une poche ou d’un écran ses contenus pour les partager en grand format : dernier blockbuster sur le plafond de la chambre, photos des dernières vacances en famille dans le salon, jeu en réseau sur grand écran, dernière série dans sa baignoire, voie lactée dans la chambre des enfants, tutoriel recette dans la cuisine, match de foot dans le salon et même dans le jardin ! À tout cela s’ajoute un accès à distance aux caméras du robot pour rester en contact avec ses proches à tout moment ou garder un oeil sur toutes les pièces de la maison.

Quelques caractéristiques phares du robot :

– Avec ses LED de 1000 lumens orientable à 90°,Keecker transforme n’importe quel mur, plafond ou porte en écran pour une expérience Cinéma, Gaming….
– Équipé d’une caméra 360° de 13 mégapixels au sommet, il offre une vision grand-angle.
– Une application compatible Android et iOS qui pilote toutes les fonctionnalités
– Des dimensions réduites – 38,8 x 37,8 x 39,8 cm
– Une batterie Lithium-Ion conséquente garantit 6 heures en activité intensive (projection, musique et déplacement) et de 3 à 7 jours en activité modérée.
– À l’aide du WiFi ou en Bluetooth 4.1, Il est possible de connecter Keecker à tout autre appareil : enceintes, casques sans l, manettes de jeux (jusqu’à 4 en simultané), claviers, souris, objets connectés et autres accessoires Bluetooth.
– Pour les mélomanes, le robot intègre un système de son 4.1. Les 4 enceintes et le caisson de basse ont été optimisés par une technologie unique pour une propagation optimale du son.
– Outil de vidéo-surveillance avec ses caméras : ni les angles morts et les caméras dans toutes les pièces, Keecker permet à l’utilisateur de veiller à la sécurité de sa maison et d’en voir chaque recoin en se déplaçant facilement partout chez lui.

L’entreprise propose aux développeurs un kit de développement (SDK), donnant accès à des éléments techniques du robot propre à Keecker afin de faciliter de nouveaux développements.

Nous avons posé quelques questions à son fondateur, Pierre LEBEAU

Comment as-tu démarré l’aventure de ton projet ?
Le projet a démarré en ayant déménagé et en voyant à quel point la technologie dans la maison n’était plus adaptée à nos besoins: avoir tout partout tout le temps. Le fils, les multiprises, les enceintes, les télé, les box tout cela étant fixe, ne pouvant être discret et ne pouvant pas être là ou nous voulons quand nous voulons: pas possible de voir son film en grand dans la chambre, devoir mettre dans enceintes dans toutes les pièces et avoir une caméra qui ne regarde jamais ou nous en avons besoin.

Il m’est venu l’idée de créer une machine intelligente, capable de se déplacer avec nous, sans fil, capable de fournir une expérience HD et collective, dans toutes les pièces. Et capable de faire encore plus, nous réveiller avec le son des vagues, d’endormir les enfant avec la voie lactée sur la plafond etc…

Pourquoi Keecker ?
Keecker, c’est un « kick », un coup de pied dans la fourmillière pour transformer la technologie et permettre de faire tout ce qu’on aime (regarder des films, écouter la musique) mais avec un objet plus beau, plus discret et capable de faire beaucoup plus que ce qui est disponible aujourd’hui.

En 5 ans peux tu nous dire ce qui t’a marqué le plus lors :

– De la création du projet : dur de parler d’un concept si nouveau sans pouvoir le montrer. Nous avions un prototype en 6 mois et un premier robot entier en 12 mois. A partir de là, le concept pouvait se démontrer bien plus facilement.

– De tes premiers recrutements : un moment fort pour un entrepreneur que de construire une équipe. Nous avons toujours avec nous les 2 premiers ingénieurs, cela fait 4 ans. Depuis nous avons construit une équipe incroyable, faites de passionnés, d’experts, avec des expériences dans de grands groupes, comme Parrot, Withings, Aldebaran (Softbank Robotics), Priceminister, Siemens, Areva, NXP etc. Nous avons la chance en France d’avoir d’incroyables talents d’ingénieurs, dans les mathématiques pour construire notre plateforme d’IA, dans l’électronique et la mécanique et dans le logiciel. Aujourd’hui nous sommes 26 et je suis extremmement fier de toute l’équipe qui a pu repousser les limites du possible et construire un des produits les plus complexes qui existe sur le marché, mais qui est très simple d’utilisation!

– De ta levée de fond : de l’entrée de Xavier Niel et JA Granjon, jusqu’à notre récente levée avec le Hardware Club, SEB Alliance et Aplus finance, nous avons eu des hauts et des bas, comme toute startup, mais nous avons pu passer la vallée de la mort et arrivés à industrialiser et commercialiser notre produit, également grâce à notre partenaire industriel: Flex, dont le COO est maintenant membre de notre conseil d’administration.

– De ta campagne sur kickstarter : beaucoup de choses à dire sur Kickstarter, une expérience incroyable de pouvoir convaincre des centaines de personnes à partir d’un concept. Nous aurions pu faire beaucoup de choses différemment mais nous avons une base forte de backers qui ont attendu et ont compris le concept dès le départ, sans qui nous n’aurions pas pu exister, nous les remercions. Nous leur avons également offert d’être utilisateur à vie, en leur offrant nos nouveaux produits pour $1 symbolique pour les versions à venir afin de les remercier pour leur patience.

– De la conception de Keecker : l’idée s’est crystalisée en quelques minutes dans ma tête, puis, détaillée sur 10 pages de texte que j’ai écrit au milieu de la nuit tellement cela me hantait. Depuis nous travaillions sur l’exécution de cette vision et n’avons quasiment pas fléchi. 5 ans après Keecker fait tout ce que j’avais imaginé et même plus et nous sommes certains qu’il va révolutionner la manière de vivre la technologie à la maison, ou même au bureau. Tu amorce une phase de commercialisation comment une startup appréhende ce passage à la vie 🙂

C’est un nouveau moment critique, nous en avons connu beaucoup, celui là est clé et essentiel.
En 5 ans nous avons vu tellement d’enthousiasme à propos de notre produit, cela nous a toujours porté. Et le potentiel du produit et des nouvelles possibilités qui s’ouvre grace à Keecker nous pousse à continuer à innover. Keecker un est produit de rupture totale, il repousse les limites du possible, des usages. Mais nous nous basons sur des usages journaliers: regarder des films, des séries, écouter de la musique, et sécuriser nos maisons, c’est l’atout de Keecker, il fait ce que nous aimons le plus, tous, mais il faut aussi beaucoup d’autres choses qui vont nous faciliter la vie. Ce que l’iPhone a permis pour nous personnellement, Keecker va le permettre pour la famille, ensemble.

Au niveau technologique comment ne pas se tromper sur les choix, as tu été accompagné sur le sujet ?

Nous nous sommes trompés, souvent, heureusement, c’est comme cela que l’on apprend. Nous avons innové, nous avons repoussé les limites des composants, du possible. Nous avons mis 5 ans pour arriver à un produit de qualité, stable, efficace, intelligent et autonome.

C’est notre équipe, fort de ses expériences passées et de sa motivation et son envie de repousser les limites qui a permis de construire Keecker. Plus la machine se complexifie, plus elle est capable, plus elle est intelligente, plus le travail nécessaire pour y arriver est important. Pour rendre une machine autonome, la faire se déplacer toute seule, qu’elle comprenne son environnement en temps réel, il faut un lien direct entre l’électronique, le mécanique et le logiciel. Il est nécessaire qu’ils soient développés ensemble, imaginer pour fonctionner ensemble dès le design.

Apple a toujours clairement dit que seul un design Hardware/Software commun pouvait fournir une expérience incroyable pour l’utilisateur, nous avons suivi leur conseil et avons pu créer un robot complet pensé dès le départ comme un tout.