Business

Brèves nouvelles S41

Par le

SMARTPHONE

L’ANFR réalise des vérifications sur les téléphones portables mis sur le marché français. Elle procède à des prélèvements inopinés d’appareils sur les lieux de vente. Ces téléphones font ensuite l’objet de mesures de contrôle par des laboratoires accrédités, qui permettent à l’ANFR de s’assurer que les DAS sont conformes à la réglementation de l’Union européenne.

Résultats de mesures DAS publiés en juin dernier sur près de 400 téléphones portables.

Au premier semestre 2017, les nouvelles mesures ont surtout porté sur le « DAS tronc », qui correspond à un usage du téléphone porté près du tronc, par exemple dans la poche d’une veste ou dans un sac. Ces mesures ont ainsi permis de vérifier la conformité des téléphones aux nouvelles exigences européennes concernant le « DAS tronc », plus restrictives, qui s’appliquent progressivement en France depuis le 25 avril 2016. En effet, tous les appareils dont le dossier de mise sur le marché est postérieur à cette date sont désormais évalués à une distance maximale de 5 mm, au lieu de 25 mm auparavant.

Sur les 49 téléphones contrôlés, 40 ont ainsi été testés à une distance maximale de 5 mm. Cela correspond à 82 % des téléphones vérifiés alors que les précédentes mesures publiées en juin dernier comprenaient moins de 4 % de téléphones testés à cette distance. 9 téléphones restent évalués entre 10 et 25 mm, leur dossier de mise sur le marché étant antérieur au 25 avril 2016. Ce type d’équipement disparaîtra progressivement des points de vente car tout réassort sur le marché européen doit désormais respecter la nouvelle réglementation.

L’ensemble des mesures réalisées sur ces 49 téléphones a montré une conformité à la réglementation, soit moins de 2 W/kg aux distances retenues. La valeur moyenne des « DAS tronc » mesurés est de 1,1 W/kg, les niveaux variant de 0,293 W/kg à 1,84 W/kg.

CHINE

Pékin l’a condamné comme « vénéneux ». L’armée populaire de libération a dit qu’elle sapait la puissance de l’armée chinoise. Les parents chinois ont ajouté a la critique, quand un garçon de 17 ans a subi un accident vasculaire cérébral après avoir joué sans interruption pendant 40 heures. Honor of Kings n’est pas seulement le jeu mobile le plus rentable au monde, avec 200 millions d’utilisateurs enregistrés en Chine, mais il fait également l’objet d’un examen minutieux.

Tencent, le créateur du jeu de rôle fantastique, a répondu en limitant les heures de jeu des enfants, une heure par jour pour les moins de 12 ans et un maximum de deux heures pour les 12-18 ans. Depuis environ 15 milliards de dollars ont été perdus dans sa capitalisation boursière. Quant aux enfants, beaucoup ont falsifié de fausses pièces d’identité ou emprunté à leurs parents pour contourner les restrictions et nourrir leur dépendance..

VOITURE

Un marché de 350 milliards de dollars d’ici 2020 autour des services associés à la voiture connectée.

Après deux années de R & D, SMARTO a développé un Dongle OBD adaptable aux exigences de ses clients. Le Dongle se connecte sur le diagnostic OBD du véhicule (Plug and Go), il est le plus compact avec son épaisseur de 6 mm. Doté de dix protocoles de communication, il est compatible avec l’ensemble du parc européen, asiatique et américain. L’objectif de Smarto est de faire de MicroLink l’appareil incontournable pour connecter le véhicule à ses clients et à des produits innovants, rentables et fiables. le volume de vente est attendu à plus de 400.000 unités dès 2018. Son coût compétitif permet à ses clients en fonction de leur business model de l’offrir comme carte de fidélité.

La solution s’adresse aux assureurs pour le «payez comme vous conduisez» et la prédictivité du risque accident en analysant le comportement conducteur, les professionnels de l’automobile, les concessionnaires et garages de réparation pour la fidélisation des clients et le carnet d’entretien digital, les loueurs de véhicules et les gestionnaires de flotte pour la collecte de données entre deux utilisations, les kilomètres parcourus, la consommation de carburant, le type de conduite et l’éco-conduite …, les startups de la mobilité et l’auto-partage, les collectivités locales ..

Caractéristiques techniques essentielles

– Équipé d’IBeacon, il active automatiquement l’application Smartphone.
– Équipé d’une mémoire, il faut compter deux mois de trajet sans la présence du Smartphone.
– Doté d’un accéléromètre, pour l’appel d’urgence, il calcule et transmet les données d’accélération / de freinage, de virage, de choc léger, etc.
– Grâce au Bluetooth LE, Microlink transmet les données au Cloud.
– Implémente 10 protocoles de communication automobile
– Coté véhicule, il remonte les défauts moteur par le diagnostic OBD, et les données fonctionnelles du véhicule par l’écoute des trames CAN.

ENTREPRISE

Les entreprises ont intégré ces nouvelles pratiques et sont nombreuses à mettre en place des stratégies « mobile first », dans un contexte politico-social qui devrait soutenir le développement de pratiques favorisant la flexibilité au travail. En effet, après le droit à la déconnexion instauré en janvier dernier, la réforme du Code du travail assouplit désormais le cadre juridique concernant le travail à distance, facilitant vivement le recours à celui-ci par les collaborateurs

Mitel dévoilent les perceptions et usages des entreprises et des salariés en matière de mobilité au travail

– 92 % des Français utilisent leur smartphone lorsqu’ils sont au travail
– 65 % des employés de bureau se déclarent intéressés par le travail nomade et le télétravail
– 55 % des salariés estiment que la technologie mobile augmente leur productivité, 43 % qu’elle accroît leur créativité

Les chiffres de cette infographie réaffirme la nécessité pour les entreprises de considérer la mobilité au travail comme un élément stratégique de leur développement, tant pour répondre à leurs objectifs business qu’aux attentes de leurs collaborateurs, notamment en matière de solutions de communication et de collaboration.

IOT

La technologie LTE-M offre de nouveaux cas d’usage des objets connectés (IoT) aux entreprises désireuses de réduire la consommation d’énergie des capteurs, d’étendre leur couverture, et de profiter d’une mobilité à l’échelle mondiale. Orange Business Services donne un coup d’accélérateur à sa stratégie LTE-M afin d’accompagner le développement de solutions destinées aux entreprises dans le domaine des objets connectés (IoT). Le LTE-M est une évolution des réseaux mobile 4G des opérateurs, permettant d’optimiser la consommation énergétique des objets connectés.

Orange a lancé des expérimentations sur le terrain, elles ont conduites en vue du lancement des réseaux LTE-M en 2018. :

– En Espagne, Orange a entamé plusieurs essais avec la technologie LTE-M pour des clients stratégiques et des fabricants d’objets dans un écosystème ouvert et participatif. Ils ont été réalisés sur des secteurs d’activité et d’applications variées : services intelligents pour les collectivités, villes intelligentes, gestion d’installations ;
– En Belgique, Orange prépare l’ouverture d’une « LTE IoT City » à Anvers, qui sera disponible pour les projets pilotes de ses clients au quatrième trimestre 2017 ;
– En France, Orange prévoit de procéder à des essais en interne tant sur des aspects techniques que sur les usages à partir du quatrième trimestre 2017.
Tous ces expérimentations sont conduites en vue du lancement des réseaux LTE-M en 2018.

La disponibilité des trois premiers objets LTE-M marque une étape décisive dans l’engagement du Groupe de stimuler l’écosystème des objets connectés. Parmi les premiers équipements testés par Orange sur son réseau LTE-M figurent :

– des produits robustes liés à la géolocalisation d’objets et aux cas d’usage de l’industrie 4.0,
– un traceur personnel GPS dans un boîtier étanche pour les travailleurs isolés
– ainsi qu’un petit traceur GPS pour suivre les objets de valeur.

BOTS

Gartner estime que 2 Milliards d’euros de ventes en ligne ont été réalisées via des assistants virtuels en 2016. Et d’après une étude d’Oracle, 79% des marques françaises les utiliseront pour leurs clients d’ici 2020.

Plus de 4,1 milliards d’utilisateurs à travers le monde utilisent des applications de messagerie instantanée, adoptent un tarif beaucoup plus rapide que sur les réseaux sociaux. Ce qui fait de ces canaux le choix par défaut, c’est la réponse instantanée attendue si l’autre personne est activée ou la notification push qui déclenche la réponse de l’autre côté. Ces utilisateurs qui utilisent des canaux de messagerie instantanée pour converser avec leurs amis et leur famille souhaitent utiliser la même expérience utilisateur et le même canal pour communiquer instantanément avec l’entreprise.

Beaucoup de personnes pensent que ces canaux deviennent rapidement le prochain navigateur. Cela conduit à des innovations dans les chatbots alimentés par l’intelligence artificielle (IA) qui vont aider les entreprises à automatiser ces conversations à grande échelle grâce à ces canaux.