Business

Brèves nouvelles S30

Par le

(AP Photo/Ahn Young-joon)

ROBOT

Alors que la Corée du Sud se prépare pour le plus grand événement des sports d’hiver de son histoire, LG Electronics priorise l’amélioration des services automatisés de la principale plateforme des voyageurs du monde entier – l’Aéroport international d’Incheon (IIA). Le 21 juillet dernier, LG a mis à l’essai plusieurs Robots guides et Robots nettoyeurs d’aéroport dans ce lieu maintes fois récompensé, afin d’aider les voyageurs dès leur arrivée en Corée et pour leur départ. Le Robot guide déambulera dans l’aéroport pour offrir son assistance aux visiteurs pendant que le Robot nettoyeur s’activera pour préserver la propreté impeccable des sols.

En envoyant ses robots dans l’un des aéroports les plus vastes et les plus fréquentés au monde, LG est en mesure de proposer ses services robotiques à quelque 57 millions de voyageurs passant par l’aéroport chaque année. Alors que les robots sont officiellement en période d’essai aujourd’hui, les voyageurs fréquents se sont déjà familiarisés avec leur présence depuis février, date initiale des tests en version bêta à l’IIA. Grâce aux données recueillies durant ces tests, les ingénieurs LG ont pu améliorer les performances des robots.

Équipé de la plateforme de reconnaissance vocale LG, le Robot guide comprend quatre langues différentes – le coréen, l’anglais, le chinois et le japonais – qui sont les plus populaires dans l’aéroport, afin de communiquer son assistance verbalement. Le robot se connecte au serveur central de l’aéroport afin d’offrir des informations relatives aux heures d’embarquement mais aussi à la localisation des restaurants, boutiques et plus encore. En scannant rapidement une carte d’embarquement, le Robot guide peut escorter – à temps – les voyageurs en retard ou perdus jusqu’à leur porte d’embarquement.

Le Robot nettoyeur exploite de hautes performances de nettoyage, une navigation autonome et la fonctionnalité d’évitement des obstacles du LG HOM-BOT afin de les appliquer à un environnement public commercial. De plus, ce robot détecte les zones nécessitant un nettoyage plus fréquent, enregistre ces localisations dans sa base de données et calcule les itinéraires les plus pratiques pour les atteindre.

AI

Emarsys annonce les résultats d’une étude conduite à son initiative par le cabinet Forrester qui révèle que les enseignes de distribution sont convaincues par le marketing basé sur l’Intelligence artificielle, mais 70% d’entre elles manquent de compètences pour sa mise en oeuvre. Près d’une enseigne sur deux n’est pas capable d’exploiter le marketing basé sur l’Intelligence Artificielle pour personnaliser le parcours de leurs clients et mieux comprendre leurs comportements.

L’étude, intitulée ‘Building Trust and Confidence: AI Marketing Readiness in Retail and e-Commerce1’, avait pour objectif de comprendre s’il existe toujours un fossé entre la capacité actuelle des solutions d’AI Marketing à exécuter des campagnes marketing grand public en temps réel, et le degré de préparation et d’ouverture des marketeurs et des décideurs dans les enseignes à l’adoption de ces technologies. Les enseignes interrogées dans le cadre de l’enquête aux Etats Unis, au Royaume Uni, en Allemagne, en France et en Australie, avaient des revenus allant de 50 millions de $ à plus de 5 milliards de $.

L’étude met en évidence que les marketeurs et les décideurs interrogés pensent que
– Le marketing basé sur l’intelligence artificielle va réorienter le rôle du marketing vers plus de réflexion stratégique (79%).
– Il va rendre les équipes marketing plus agiles (86%) et plus efficaces (86%), et leur permettre de se concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée.
-L’intelligence artificielle automatisant les ‘workflows’ (82%) et réinventant la façon dont les marketeurs travaillent (82%).
– Toutefois, elle révèle également que 70% des décideurs interrogés estiment que leurs équipes marketing ne possèdent pas les compétences techniques nécessaires pour exploiter la technologie de l’AI Marketing, et ne comprennent pas forcément comment elle fonctionne, ce qui constitue deux barrières potentielles à son adoption généralisée.

l’AI Marketing améliore la personnalisation des expériences client omnicanal

Les consommateurs communiquant désormais avec les enseignes au travers de différents points de contact. Ceci ouvre la voie pour les enseignes à l’exploitation de l’AI Marketing pour personnaliser le parcours client (54%) et mieux comprendre leurs comportements (54%). Cependant, près d’une enseigne de distribution sur deux n’est pas encore capable de tirer profit des capacités de personnalisation qu’offre la technologie de l’intelligence artificielle appliquée au marketing.

[88% des personnes interrogées sont d’accord ou tout à fait d’accord que le marketing basé sur l’intelligence artificielle va réinventer l’industrie de la distribution, et 81% d’entre eux pensent que l’AI Marketing va réinventer ce que fait leur entreprise.]

Concernant les prévisions d’investissement, 78% des enseignes de distribution interrogées déclarent que leurs dépenses dans les technologies d’AI Marketing vont augmenter de 5% ou plus au cours des 12 prochains mois. En moyenne, trois enseignes sur cinq prévoient de mettre en oeuvre des technologies d’AI Marketing dans les 12 prochains mois, mais 63% d’entre eux déclarent qu’ils auront besoin de plus de trois ans pour exploiter pleinement ces technologies. Toutefois, 54% des enseignes dans la catégorie ‘experts2’ pensent que cela prendra moins de deux ans.

L’étude Forrester indique : “Les attentes pour une expérience client vraiment améliorée alimentent les investissements des enseignes dans des technologies omnicanal qui fournissent un avantage concurrentiel au delà des produits et services de base. Les enseignes recherchant plus de capacités avancées, les technologies d’inteligence artificielle (AI) fournissent des opportunités innovantes pour les marketeurs. De ce fait, il est essentiel pour les décideurs dans les enseignes de comprendre à quel degré leurs organisations sont prêtes à adopter les technologies d’intelligence artificielle pour se distinguer de leurs concurrents.”

L’étude ICI

MAPS

HERE a lancè le premier service d’information trafic en temps réel qui s’appuie sur les données agrégées provenant des capteurs de véhicules de marques automobiles concurrentes

Il s’agit du tout premier service disponible sur le marché qui intègre des données en temps réel issues de capteurs des véhicules Audi, BMW et Mercedes-Benz, donnant un niveau de précision inégalé sur les conditions de circulation.
HERE Real-Time Traffic est d’ores et déjà disponible pour les clients actuels de HERE ainsi que pour tous les nouveaux clients. Ce nouveau service couvre actuellement 60 pays et offre des informations trafic de très haute précision, en particulier pour les grands axes routiers. Pour plus de 30 de ces pays, des fonctionnalités supplémentaires sont également proposées, comme les avertissements de sécurité (Traffic Safety Warning). S’appuyant sur des données de freinage brusque provenant de capteurs et désormais traitées par HERE, des notifications plus pertinentes et plus rapidement disponibles sont envoyées au véhicule.

Les fournisseurs d’informations trafic définissent souvent leurs compétences par le nombre de capteurs avec lesquels ils collectent les données, mais la précision de celles-ci va de plus en plus devenir le facteur déterminant entre un bon et un excellent service. Les dizaines de capteurs embarqués dans les voitures modernes en font la source la plus précise de données en temps réel sur le trafic. HERE a su développer une approche parfaite pour accéder à des données de haute précision et les analyser.

HERE collecte déjà chaque jour des millions de données GPS et tire parti de plus de 100 sources différentes pour offrir une base solide au nouveau service HERE Real-Time Traffic. HERE intègre désormais des données provenant de plus d’un million de voitures des constructeurs Audi, BMW et Mercedes-Benz, dont le parc devrait continuer de croître dans les années à venir. Pour enrichir davantage son service, HERE élargit en parallèle le nombre de véhicules utilitaires auprès desquels il recueille des données.