Business

Brèves Nouvelles S23

Par le

BLOCKCHAIN

Deutsche Telekom teste la technologie basée sur la blockchain pour bloquer les smartphones volés, projet piloté avec la plateforme SAP Cloud Blockchain.

Près de 600 smartphones sont volés chaque jour en Allemagne. Lorsque des données sensibles comme des photos, des vidéos, des conversations ou des comptes tombent entre de mauvaises mains, cela peut causer beaucoup de problèmes aux victimes. À l’heure actuelle, la seule façon de protéger les données personnelles est de bloquer le smartphone via son numéro IMEI (International Mobile Equipment Identity). Pour ce faire, Deutsche Telekom place l’IMEI d’un appareil sur une liste de blocage interne, ce qui empêche le téléphone de se connecter au réseau de Deutsche Telekom. Cependant, le voleur peut continuer à utiliser le smartphone sur d’autres réseaux mobiles.

En collaboration avec son partenaire d’implémentation Camelot Innovative Technologies Lab, Deutsche Telekom teste actuellement une application qu’il a conçue, «Global IMEI Storage and Services». Cette liste de blocage décentralisée, gérée sur la base de la technologie blockchain, permettra d’anonymiser les numéros IMEI bloqués et de les rendre disponibles à d’autres partenaires, tels que les autres opérateurs de réseau. En conséquence, les smartphones des clients peuvent être bloqués par tous les fournisseurs de réseau, les fabricants d’appareils ou par la gestion des actifs informatiques des grandes entreprises rapidement et sans bureaucratie.

Les listes de blocage publiques seraient également utiles pour les personnes intéressées par l’achat de smartphones usagés, car cela leur permettrait de vérifier si un téléphone proposé a été signalé volé en quelques clics seulement.

AI

Sophia, le 1er robot à avoir reçu la citoyenneté d’un pays, bénéficiant d’une page Wikipédia en 10 langues, et ayant flirté avec Will Smith, est incontestablement expert en intelligence artificielle.

Le Honor 10, lancé le 15 mai dernier et vendu au prix de 399 €, est un smartphone doté d’un appareil photo avec IA. L’appareil photo du Honor 10 dispose sur sa façade arrière d’un double objectif 24 MP+16 MP avec une IA capable d’identifier plus de 500 types de sujets appartenant à 22 catégories en temps réel.

Il est capable d’identifier les contours des sujets, comme par exemple le ciel, les plantes, des personnes et même une chute d’eau, en les localisant instantanément. Cette fonctionnalité est prise en charge par la technologie inédite de segmentation d’image sémantique, qui permet au smartphone Honor 10 d’identifier plusieurs objets au sein d’une même image. Ces fonctionnalités inédites sur le marché appliquent en temps réel des paramètres spécifiques à chaque scène photographiée, ce qui confère aux photos une qualité professionnelle sans trop d’efforts.

Sophia est un robot humanoïde activé depuis avril 2015, créé par Hanson Robotics, et ayant obtenu en octobre 2017 la nationalité saoudienne, faisant de lui le premier androïde au monde à recevoir la nationalité d’un pays. Modelé à partir de l’actrice Audrey Hepburn, le robot utilise de l’intelligence artificielle, et il est capable de traiter des données virtuelles ainsi que de la reconnaissance faciale.

Plus surprenant, Sophia sait reproduire des gestes humains et des expressions faciales, mais aussi produire des conversations simples. Une pointe d’humour n’enlevant rien à son charme, Sophia s’est illustrée lors d’une interview avec une chaine américaine, lors de laquelle le journaliste a dévoilé ses préoccupations quant au comportement des robots… ce à quoi Sophia a plaisanté en répondant qu’il avait « trop lu Elon Musk » et « regardé trop de films hollywoodiens ».

SMARTPHONE

L’iPhone X avait un prix de 999 $ le jour du lancement en Novembre 2017, ce qui avait fait la version la plus chère de l’appareil jamais fabriqué. La plupart du temps, il était encore plus cher à l’extérieur des États-Unis en raison des taxes de vente et d’importation. Même si beaucoup craignaient que le téléphone soit un flop en raison de ce prix élevé, Apple a annoncé des résultats meilleurs que prévu pour son deuxième trimestre fiscal début mai. La société est toujours sur la bonne voie pour dépasser le trillion-dollar dans sa capitalisation boursière.

Même si le téléphone s’avère un succès financier pour Apple, il est encore prohibitif pour les personnes ayant un salaire moyen dans une grande partie du globe. La banque suisse UBS a effectué une analyse du prix de l’appareil pour un salaire moyen dans 15 professions différentes dans les grandes villes. Il a constaté qu’à Zurich par exemple, qui est incroyablement riche, quelqu’un devrait travailler presque 5 jours de suite pour mettre la main sur l’iPhone X. Pour un New-Yorkais moyen, 6,7 jours seraient nécessaires.

MICROSOFT

Schneider Electric et Microsoft France lancent un incubateur commun, « AI for Green Energy Incubation Lab », afin d’aider le secteur de l’Energie à intégrer l’Intelligence Artificielle pour accélérer sa transformation et répondre aux enjeux de la transition énergétique.

Les deux entreprises veulent faire de cet incubateur un véritable laboratoire de co-innovation réunissant start-ups et monde de la recherche autour de projets d’Intelligence Artificielle en faveur du déploiement, de la gestion et de l’optimisation des nouvelles sources d’énergie. Cet incubateur sera installé au sein de l’AI Factory, lancée par Microsoft à Station F en juin 2017, en partenariat avec Inria.

3 thèmes principaux

Le Machine Learning pour améliorer la prédiction de la production et de la consommation des énergies renouvelables
Les technologies d’Apprentissage Automatique permettent de s’adapter au plus près du comportement réel des systèmes sans avoir à développer une solution dédiée à chaque situation : prédiction de production des énergies renouvelables, prédiction de consommation (en fonction des types de consommateurs : industriel, bâtiment tertiaire, infrastructure), prédiction de comportement des capacités de stockage.

L’optimisation énergétique grâce à l’IA
En fonction des différents contextes (type de production, type de consommateurs, type de contrat, performance des systèmes techniques), l’incubateur permettra aux start-ups de valider les meilleures solutions d’optimisation pour envisager des déploiements à grande échelle. Un simulateur de MicroGrid développé par Schneider Electric et intégrant de l’Intelligence Artificielle sera mis à disposition des Start-ups sélectionnées afin de les aider à valoriser leurs solutions.

L’analyse des données pour l’efficacité énergétique des bâtiments
Aujourd’hui, vérifier l’efficacité énergétique opérationnelle d’un parc de bâtiments hétérogènes reste un défi à relever, dû à la diversité des systèmes permettant de quantifier cette efficacité au regard de la consommation et de ses usages. L’incubateur commun proposera un ensemble de traitements et d’outils qui permettront de mettre à disposition des données fiables et comparables, prérequis pour que les innovations, notamment applicatives et logicielles, voient le jour effectivement.

VOICE

Cette semaine c’est beaucoup d’annonces pour le lancement d’Alexa en France, Engie et Leboncoin lance aussi son service mais avec Google Home 🙂

Trois services sont disponibles dès à présent sur l’assistant vocal ENGIE :
– Suivre sa consommation d’énergie (pour les clients ENGIE ayant un contrat d’électricité Elec Week-End). Ce service sera enrichi dans les prochaines semaines, notamment en donnant la possibilité de comparer sa consommation à des foyers similaires.
– Obtenir de l’aide en cas de coupure d’énergie. L’assistant vocal ENGIE identifie le type et l’origine de la coupure (coupure générale / locale ; gaz / électricité ; etc.) puis indique les interlocuteurs à contacter. Plus besoin de retenir les numéros d’urgence, il suffit de parler à l’assistant Google de son smartphone !
– Comprendre l’énergie en s’amusant. Grâce à un quiz ludique, le consommateur teste ses connaissances sur l’énergie !

les utilisateurs de l’assistant vocal de Google peuvent avoir accès aux offres d’emploi présentes sur leboncoin. Une manière simple et innovante pour trouver plus facilement le poste qui vous correspond. C’est « Pauline » qui se chargera de proposer des offres et de lire les annonces à l’utilisateur en fonction des éléments énoncés. L’assistant vocal se base sur différents critères :

· Le métier
· La ville
· Le niveau d’études (sans diplôme ; BEP/CAP ; Bac +2…)
· L’expérience professionnelle (2 ans d’expérience…)
· Le type de contrat (CDD, CDI, stage…)
· Le temps de travail (temps partiel / temps complet)