Business

Brèves nouvelles S15

Par le

Le contrecoup habituel après la sortie d’une nouvelle version d’iOS montre que ses utilisateurs sont en train de mettre à jour leurs appareils, ce qui différencie l’écosystème mobile d’Apple d’Android. Celui qui achète un nouvel iPhone peut compter sur son appareil pour obtenir un nouveau logiciel pendant au moins quelques années. En revanche, les utilisateurs d’Android sont souvent bloqués avec la version pré-installée avec leur appareil, car de nombreux fabricants ne se contentent pas de déployer des mises à jour Android pour leurs utilisateurs.

Comme l’illustre le graphique ci-dessus, 93% des appareils iOS exécutent une version d’iOS 11 (initialement publiée en septembre 2017) ou iOS 10 (septembre 2016). D’autre part, la dernière version d’Android Oreo est installée sur seulement 1% de tous les appareils actifs, tandis que 4 appareils sur 10 fonctionnent sur un système vieux de plus de trois ans. En conséquence, les développeurs d’applications iOS trouvent un terrain de jeu plutôt unifié alors que les développeurs Android doivent travailler avec un système profondément fragmenté.

IOT

Des fonctions personnalisées peuvent être créées via le périphérique IoT pour répondre à des besoins spécifiques. Le premier qui a lancé l’idée, Amazon avec son Dash Button maintenant reprise par bon nombre d’acteurs y compris les opérateurs. C’est le cas de Deutsche Telekom qui a présenté son bouton de service IoT pour la logistique, les installations de fabrication, les ateliers, les chantiers de construction et les hôpitaux utilisant l’Internet des objets (IoT).

Des fonctions personnalisées peuvent être créées via le périphérique IoT pour répondre à des besoins spécifiques. Par exemple, le bouton pourrait être utilisé pour commander des pièces de rechange, organiser la collecte de conteneurs complets ou signaler des dysfonctionnements techniques. Krones AG utilise avec succès le bouton numérique pour la logistique. Le fabricant bavarois de systèmes de remplissage et d’emballage pour l’industrie des boissons et des produits alimentaires a équipé 28 points de collecte avec le bouton de service IoT. Dès qu’une pièce de rechange demandée est prête pour le client, une pression sur le bouton du petit appareil IoT envoie un message au Cloud of Things sécurisé, la plate-forme IoT de Deutsche Telekom. Cela envoie ensuite automatiquement un message texte ou un message électronique au service logistique pour collecter le composant.

Krones utilise le bouton Service IoT pour envoyer jusqu’à 100 messages logistiques. Cela accélère ses processus logistiques en minimisant les temps d’attente et d’attente entre les différents niveaux de création de valeur dans sa chaîne d’approvisionnement.

Le bouton de service IoT est rapide et facile à intégrer partout grâce à sa conception plug & play, et son format autonome le rend indépendant de l’alimentation et des réseaux d’entreprise. Il est alimenté par une batterie standard et communique via le réseau mobile ou sur NarrowBand IoT (NB-IoT) qui fait partie de la 5G. Cette technologie radio est conçue pour consommer très peu d’énergie lors de l’envoi de petits paquets de données dans l’Internet des Objets.

HYPERLOOP

Hyperloop Transportation Technologies (HyperloopTT) annonce aujourd’hui l’arrivée du premier ensemble de tubes, conçus pour transporter passagers et marchandises, vers son centre de recherche et de développement à Toulouse Francazal. D’un diamètre intérieur de 4 mètres, le système est optimisé pour accueillir aussi bien fret que passagers.

La première phase du projet d’Hyperloop Transportation Technologies, une équipe internationale composée de 800 ingénieurs, créatifs et techniciens, consiste à installer un premier système fermé de 320 mètres qui sera opérationnel dès cette année. Un second système grandeur nature sera installé sur une distance de 1 km et surélevé par des pylônes à une hauteur de 5,8 mètres sera achevé en 2019.

Les deux systèmes sont évolutifs et seront utilisés par HyperloopTT et tous ses partenaires. La capsule de passagers à taille réelle, en cours de finition en Espagne dans les ateliers de Carbures, un partenaire industriel de Boeing et Airbus, devrait être livrée au centre de Toulouse cet été pour assemblage final.

« Il y a cinq ans, nous avons entrepris de résoudre certains des problèmes les plus importants du transport : l’efficacité, le confort et la rapidité. Aujourd’hui, nous franchissons une nouvelle étape importante pour atteindre cet objectif », déclare Dirk Ahlborn, PDG d’HyperloopTT, ajoutant « Hyperloop ne peut être résumé à des accélérations rapides et des records de vitesse à battre. C’est un projet bien plus grand : il représente une opportunité de créer un système efficace et sûr, pour une expérience passager inégalée. »

MARKETING MOBILE

Omnes Capital cède sa participation dans Adictiz à Webedia, le premier groupe internet français dédié aux thématiques du loisir et du divertissement. Entrée au capital de la société en 2012, Omnes Capital l’a soutenue dans le repositionnement de son modèle : initialement éditeur de jeux vidéo sur mobile et réseaux sociaux, Adictiz est devenue en quelques année une plateforme SaaS de jeux marketing. Créée en 2008 et basée à Lille et à Paris, Adictiz est à l’origine des jeux « Paf le Chien » et « Il est Con ce Pigeon » qui ont rassemblé plus de 45 millions d’utilisateurs dans le monde aussi bien sur réseaux sociaux que sur mobile. En 2014, elle prend le virage du jeu marketing en modèle SaaS.

Adictiz est aujourd’hui le n°1 pour la création de jeux marketing. Elle édite des solutions permettant aux annonceurs et agences d’utiliser le jeu comme un outil publicitaire récurrent et d’en mesurer les résultats en termes de recrutement, engagement et conversion. Elle propose via sa plateforme une cinquantaine de titres sous licence qui permettent aux annonceurs de créer leurs propres jeux publicitaires comme leviers marketing auprès de leur audience.La plateforme est commercialisée en France et au Benelux depuis 2017, et utilisée par plus de 180 grandes marques qui ont intégré ce nouveau média dans leur stratégie marketing. Elle compte 45 salariés et enregistre un chiffre d’affaires de près de 5 M€ en 2017.

Avec Webedia, Adictiz franchit une nouvelle étape dans son développement. Au sein d’un grand groupe industriel, elle aura les moyens de s’ouvrir plus largement aux autres marchés européens.

PROGRAMATIQUE

Depuis l’avènement de l’achat programmatique, les annonceurs et les marques font face aux problématiques liées à la qualité des inventaires et à la brand safety. Ces enjeux sont toujours d’actualité : d’ici 2019, rien qu’aux États-Unis, 83,6% des publicités digitales seront diffusées en programmatique, ce qui représentera environ 45,72 milliards de dollars.

une étude RhythmOne qui qui dresse les tendances de l’ad blocking, des standards de qualité et des critères de mesures afin d’aider les marques et les publicitaires à comprendre comment gérer leurs campagnes en optimisant la qualité et la brand safety montre qu’au quatrième trimestre 2017 à travers le monde, ils ont bloqué plus d’inventaire sur les ordinateurs de bureau par rapport aux appareils mobiles. Comme l’illustrent les données, le trafic suspect et peu performant a généralement empêché RhythmGuard de bloquer 56% des opportunités d’annonces sur les appareils de bureau et de 38% sur les appareils mobiles. Bien que ce trafic ait été éliminé avant d’être envoyé à des partenaires, ces chiffres soulignent le défi.

Avec les dépenses de publicité mobile prévues pour représenter 74,7% des dépenses totales de publicité numérique en 2018 aux États-Unis, de nombreuses techniques utilisées pour perpétuer IVT ainsi que le détecter ont migré de bureau en mobile. La publicité mobile est divisée en deux grandes catégories: le Web mobile (y compris les versions de sites Web optimisées pour les mobiles) et l’application mobile. IVT sur le Web mobile est similaire aux ordinateurs de bureau, car les annonces sont diffusées via un navigateur. Les taux moyens (au niveau mondial) du quatrième trimestre 2017, au cours desquels nous avons bloqué les opportunités de publicité sur le Web mobile (56%) et l’application mobile (27%), ont montré des fluctuations mensuelles. La fraude sur les applications mobiles est intrinsèquement compliquée – rendant la détection plus variée, et donc plus difficile.

Les dépenses programmatiques en Europe sont en hausse.En France, 81,5% des dépenses consacrées à la publicité display seront programmatique d’ici 2019 . En Allemagne ces mêmes dépense représenteront 74% des publicités display.Les adblocks semblent plus populaires dans les pays Européens qu’aux Etats-Unis et au Royaume-Uni en particulier sur le mobile.

VOITURE

NTT Docomo et Valeo ont conclu un accord de partenariat portant sur le développement et la commercialisation de solutions de connectivité pour le véhicule. Les deux entreprises débuteront le développement et le déploiement de leurs services à compter du 13 avril 2018.

L’accord prévoit que Valeo et Docomo mettront en commun leur expertise et leurs solutions respectives pour proposer des services de télécommunication et des équipements embarqués à bord des voitures connectées, notamment des services de mobilité de nouvelle génération (5G/V2X*), des services digitaux destinés aux voitures connectées à un smartphone et des contrôles améliorés des équipements embarqués. Les deux entreprises développeront conjointement des produits et solutions innovants et introduiront progressivement de nouveaux services de mobilité pour les voitures connectées afin d’améliorer en profondeur l’expérience de conduite.

*V2X (Vehicle-to-everything) : cette solution de télécommunication permet à un véhicule automobile équipé de communiquer avec n’importe quel objet embarqué ou sur la route, piéton en possession d’un smartphone, etc.