Disruptif

Battle de la traduction dans le mobile !

Par le

En 2008 lors d’un voyage à Pekin, une jeune startup française avait mis en place un service avec une carte SIM qui vous permettait à l’arrivée en Chine d’appeler un traducteur dans n’importe quelles situations : vous preniez le taxi, composez un numéro sur votre mobile l’assistance de traduction et la personne pouvait dialoguer avec un traducteur !!

Nous vivons sur une planète où selon les estimations, il existerait aujourd’hui entre 3 000 et 7 000 langues vivantes auxquelles s’ajoutent des milliers de dialectes. Très peu de langues sont écrites dans le monde. On en dénombre tout au plus 200 sur plus de 7000 langues existantes, en fait personne ne sait vraiment. Mais ce qui nous intéresse, c’est que la technologie peut abaisser la barrière de la compréhension !! Ce n’est pas nouveau depuis qu’IBM a lancé son système de traduction automatique pionnier en 1954, la notion de traducteur automatique a captivé l’imagination des programmeurs et du public !

Cette bataille a démarré sur le web,  dans le mobile (sur les stores beaucoup d’applications), bientôt dans les Voice Assistant mais avec les possibilités de l’intelligence artificielle, du deep learning, des objets connectés et du réseau, cela pourrait équiper de plus en plus de personnes qui voyagent. Par exemple le principal marché du tourisme chinois c’est 122 millions de voyageurs sortants en 2016.

[Au cours des quatre dernières années, six entreprises en particulier – Google, Facebook, Apple, Amazon, Microsoft et la société chinoise Baidu – ont déclenché une course aux armements autour de l’AI]

Voici quelques initiatives :

BAIDU

Baidu a lancé cette semaine Baidu Wifi Translator, un hotspot portable, un appareil de traduction qui traduit plusieurs langues en utilisant le machine learning, la reconnaissance vocale et d’autres technologies d’IA. En partenariat avec Ctrip (fournisseur de service chinois dans le tourisme) sera disponible dans divers aéroports de Chine. Ce traducteur de 140gr est actuellement le premier à travailler à la fois en tant que point d’accès Wi-Fi et en tant que traducteur, ce qui résout deux problèmes majeurs pour les voyageurs en même temps. le traducteur WiFi de Baidu peut reconnaître automatiquement les langues sans aucune commutation manuelle requise.

Construit avec une fonction de connexion Internet automatique, le traducteur WiFi peut être connecté même sans carte SIM ou WiFi. Jusqu’à présent, le traducteur est actuellement en coopération avec des opérateurs dans plus de 80 pays et régions, il est capable de se connecter automatiquement au réseau 4G.

GOOGLE

En 2017, Google a introduit un nouveau système de traduction automatique assisté par ordinateur, Google Neural Machine Translation (GNMT), qui utilise des réseaux de neurones profonds pour traduire des phrases entières. La société a mis en service le système dans Google Traduction pour la traduction de et vers l’anglais et le français, l’allemand, l’espagnol, le portugais, le chinois, le japonais, le coréen et le turc. Ceux-ci représentent les langues natives d’environ un tiers de la population mondiale, couvrant plus de 35% de toutes les requêtes Google Translate.

Google Traduction sert plus de 500 millions d’utilisateurs mensuels ayant besoin de 140 milliards de mots par jour, a rapporté le New York Times. Ce qui fait la différence, c’est que le système ne traduit pas chaque partie d’une phrase morceau par morceau, mais regarde la phrase dans son ensemble. Cela aide le système à comprendre le contexte plus large et la traduction la plus pertinente. Il réarrange et ajuste la phrase en utilisant la grammaire appropriée. Le géant fournit aussi des API sur le sujet depuis 2011.

Par exemple, Grani VR Studio utilise la faible latence offertes par la traduction automatique neuronale pour créer des expériences VR / AR interactives dans différentes langues.

Lors du lancement de Pixel 2, Google a poursuivi son ambitieux programme en introduisant des écouteurs sans fil Pixel Buds qui, selon ses promesses, pourraient traduire 40 langues en temps réel.

MICROSOFT

Comme Google traduction, l’application mobile est excellente et redoutable dans la traduction de plus de 60 langues ! Y compris pour une conversation, les photos et les textes ! Microsoft a annoncé l’intégration de l’intelligence artificielle (AI) et des réseaux neuronaux profonds (Deep Neural Networks – DNN) pour améliorer la traduction en temps réel de l’hindi, du bengali et du tamoul, il y a quelques semaines. Les réseaux neuronaux profonds ont la capacité d’encoder des concepts plus granulaires comme le genre (féminin, masculin, neutre), le niveau de politesse (argot, occasionnel, écrit, formel) et le type de mot (verbe, nom, adjectif). La techno marche aussi pour Skype pour le monde de l’éducation par exemple quand les étudiants sont atteints de dyslexie, avec les sourd ou malentendant où les étudiants qui luttent avec la prise de notes.

Microsoft fournit également à ses partenaires et clients des API sur Azure qu’ils peuvent utiliser dans leurs produits.

TRAVIS

Nous avons rencontré l’équipe l’année dernière sur le MWC qui croit que personne ne devrait être mal compris et que toutes les occasions de communiquer devraient être saisies. Travis the Translator est un petit appareil portatif ayant le potentiel d’encourager les voyages, de créer des liens et de créer un changement social positif. Cette nouvelle vague de traduction associe intelligemment des logiciels et du matériel conçu à cet effet, donnant aux personnes de tous les milieux le pouvoir de communiquer.


TRANSPERFECT

Cette entreprise offre de nombreux outils pour traduire aux professionnelles de la traduction. Aujourd’hui, travaillant en tandem avec l’IA, un traducteur devrait maintenant passer huit ou dix mille mots par jour, 4 fois plus que dans les années 2000 pour le même coût !!

Ce processus, connu sous le nom de traduction automatique post-édition (PEMT), implique de laisser la machine faire le premier passage, puis d’amener un traducteur humain pour ranger la langue, vérifier la terminologie mal interprétée et s’assurer que le ton, le contexte , et les indices culturels de la traduction sont tous exacts.

XIAOYI

Un appareil portable de la société de reconnaissance vocale iFlytek qui ressemble à l’objet de traduction de Baidu. Xiaoyi peut traduire entre le chinois et cinq langues: anglais, espagnol, français, japonais et coréen.

La plateforme de développement d’iFlytek, fournit des technologies d’IA basées sur la voix à plus de 400 000 développeurs dans diverses industries tels que la maison intelligente et l’Internet mobile. En Chine, plus de 500 millions de personnes utilisent iFlytek Input pour surmonter les obstacles de communication !