Business

Au delà du mobile : les prochaines formes de l’internet

Par le
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Le mobile, puis la tablette, sont les premiers exemples grand-public de terminaux connectés à l'Internet après l'ordinateur (desktop et laptop).

Le dépassement du rapport clavier+écran en position assise qu'a amené le mobile a crée de nouveaux usages, principalement en raison des nouvelles interfaces qu'ils apportent, des conditions d'utlisation (en mouvement, en même temps que d'autres utilisations de medias) et des tailles d'écrans différents.

Forrester sort ces jours-cis un rapport (http://www.forrester.com/rb/Research/beyond_tablets_next_five_computing_form_factors/q/id/60290/t/2) très interessant au sujet des prochaines formes de l'internet et des objets connectés.

Postulant que les usages, les applications et les services sont les moteurs des nouveaux segments de marché, ils conseillent aux responsables marketing et stratégie d'intégrer dès maintenant ces nouveaux "terminaux" dans leurs projections à 5 ans.

Capture d’écran 2011-12-15 à 10.24.15

Ces nouveaux "form-factors" sont :

  • Equipement "vetements" (Wearables). Ce type d'équipement regroupe les objets que l'on porte sur soi, comme un vêtement. le "sleep tracker "de Lark, les bracelets de WIMM Labs, l'UP de Jawbone ou les lentilles de contact / écran développées par l'Université de l'Etat de Washington en sont des exemples.
  • Terminaux embarqués (Embedded devices) . Il s'agit d'équipements qui intègrent une connexion. Le légendaire frigo-connecté ou le Livescribe smartpens sont dans cette catégorie.
  • Surfaces. Vous avez surement vu la video de Tesco en Corée du Sud qui transforme des murs de stations de metro en rayons de supermarché avec de simples posters munis de QR-Codes (virtual malls”). C'est un exemple "low-tech" de cette catégorie dans laquelle on retrouve les tableaux interactifs et le Surface de Microsoft.
  • Ecrans souples. Depuis les journaux electroniques jetables jusqu'aux ordinateurs enroulés autour du bras (printable Mylar displays) en passant par le papier peint reprogrammable, les applications pour les écrans souples sont innombrables. Ces technologies sont en preparation depuis plusieurs années mais mettront encore au moins 3 ans pour devenir grand-public.
  • Mini-projecteurs. Depuis qu'Apple a déposé des brevets pour intégrer des projecteurs à ses terminaux les usages qu'on imagine fleurissent.

L'histoire récente des "nouveaux terminaux" nous montre que leur arrivée se fait à un ryhtme de plus en plus élevé, il est donc judicieux de les intégrer d'ores et déjà dans ses reflexions si on veut éviter de voir arriver une innovation disruptive qui remet en cause son activité mais plutôt monter en valeur en adoptant les bons outils au bon moment.

DMY – 2011

Enhanced by Zemanta