Business

API : Un pont entre les opérateurs mobiles et les start-ups dans les marchés émergents

Par le
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Sujet, ô combien important que les API chez les opérateurs, en France le travail d’Orange est a salué sur le sujet, l’opérateur, possède plus de 600 API, tous ne sont pas ouvertes mais de nombreuses startup dans les pays émergent les utilisent dont la brique SMS (voir la vidéos ci-dessous sur le sujet)

Une API, ou Application Programming Interface, est ce qui permet aux programmes de «parler» les uns aux autres et d’atteindre un public plus large. Elle vous permettent de partager un article d’actualité sur LinkedIn ou d’envoyer votre position sur WhatsApp à l’aide de votre smartphone. Les API sont également ce qui permet à un agriculteur au Sénégal de vérifier les prix des cultures via SMS (MLouma) ou un étudiant aux Philippines pour payer leur trajet en bus à l’aide de leur crédit mobile (Bustayo). Des services comme ceux-ci sont alimentés par les API des opérateurs mobiles locaux.

En 2006, moins de 400 API publiques étaient disponibles dans le monde. Aujourd’hui, il y a environ 15 000 API, dont 40 nouvelles créées chaque semaine. Salesforce génère déjà 50% de ses revenus via les API, eBay génère 60% et Expedia 90%. Bienvenue dans la nouvelle économie de l’API.

Dans les marchés émergents en particulier, les API sont des ponts entre les opérateurs de téléphonie mobile et les start-ups qui lancent des services mobiles. Ces ponts, s’ils sont ouverts aux développeurs et faciles à marcher, peuvent bénéficier aux deux parties, et à l’ensemble de l’écosystème. Elles peuvent également avoir un impact socio-économique positif sur les quelque quatre milliards d’utilisateurs finaux mobiles uniques de ces services sur les marchés émergents. Le programme GSMA Ecosystem Accelerator vient de publier un rapport qui examine le paysage des API des opérateurs sur les marchés émergents, ainsi que les raisons pour lesquelles les opérateurs et les start-ups doivent fortement se lancer impliqué. Il extrait les résultats ainsi que des leçons opérationnelles d’une variété d’entretiens avec les acteurs de l’écosystème ainsi que cinq études de cas sur Globe, Orange, Dialog, Airtel et MTN.

Le rapport conclut avec un appel à l’action pour les opérateurs mobiles dans les marchés émergents d’adopter une stratégies API.

Dans les pays émergents, les API des opérateurs peuvent encore jouer un rôle pour débloquer la croissance des start-up. Il s’agit d’une fenêtre d’opportunité pour les opérateurs et les start-ups, mais il peut ne pas durer. Dans ce contexte,  les opérateurs mobiles doivent ouvrir leurs APIs, les harmoniser et  collaborer les uns avec les autres afin de saisir cette opportunité. En attendant, les équipes impliquées dans les programmes API des opérateurs doivent accélérer leurs efforts pour éduquer et soutenir la communauté de démarrage locale sur les API des opérateurs et s’engager avec eux plus largement.

Ce qui est fait ici en France depuis bien longtemps, mais des freins comme le fait qu’il faut davantage d’API ouverte, parce que l’API SMS en europe est pas très UP 🙂 Mais imaginer qu’Orange ouvre toutes les API de sa box ou de sa banque, est-ce que cela ne favoriserai plus de création de valeurs ? Surement…

Nous avons toujours soutenu l’idée qu’un opérateur ne peut pas tout faire !! donc OPEN

12 vidéos sur le sujet des API