Business

[MWC16] 189 entreprises françaises exposent sur le Mobile World Congress

Par le
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

MWC_16Business France, l’Agence nationale au service de l’internationalisation de l’économie française organise, pour la 10ème année consécutive, le French Tech Pavilion sur le Mondial du Mobile. L’Agence accompagne 115 entreprises françaises innovantes, soit plus de 60% des 189 entreprises françaises exposant sur le salon.

Parmi celles-ci, le pavillon accueille plus de 60 start-up prometteuses, soit 90% des jeunes pousses exposantes sur le salon. La France sera ainsi la première nation représentée sur le salon. En parallèle, Business France et la French Tech organisent un French Tech Hackathon sur 4YFN, l’évènement start-up organisé en marge du MWC. 8 équipes françaises s’affronteront pendant 3 jours (du 22 au 24 février) sur un espace de 120 m² au cœur du salon pour mettre au point un prototype d’objet connecté. Elles seront coachées par des mentors de renom au rang desquels Parrot, Sigfox ou encore Netatmo.

Le Mobile World Congress est la référence mondiale de l’industrie de la téléphonie mobile. Durant une semaine, Barcelone accueille plus de 2 200 exposants et 95 000 visiteurs professionnels du secteur. L’évènement permet de prendre le pouls de cette industrie et définit les tendances pour l’année à venir. C’est dans les travées du salon que sont présentées chaque année les innovations phares du domaine. Samsung, Huawei, Blackberry ou encore Google devraient dévoiler leurs derniers modèles. Les technologies réseau telles que la 5G ou le LiFi y tiendront une place de choix de même que les éditeurs d’applications innovantes qui bénéficieront d’un hall dédié : App Planet.

Cette présence historique et majeure de la France sur le Mobile World Congress n’est pas le fruit du hasard. L’Hexagone bénéficie d’une longue tradition d’excellence et d’innovation dans le domaine des réseaux, notamment tirée par les grands groupes, la recherche publique et les écoles d’ingénieurs reconnues internationalement.