Business

[ rapport et vidéo] L’économie mobile en 2013 By la GSMA, opportunités et défis dans les 5 prochaines années

Par le
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

La GSMA a publié une nouvelle étude, « L'économie mobile en 2013 », qui donne une vue d'ensemble complète sur l'industrie mobile aujourd'hui et fait état des opportunités et des défis clés qui attendent l'industrie mobile ces 5 prochaines années. Élaborée par la GSMA et A.T. Kearney, cette vaste étude propose un aperçu de l'état de santé du secteur de l'industrie mobile et détaille les moteurs nécessaires à l'échelle globale permettant de stimuler les investissements et la croissance du secteur. Le nombre d'abonnés aux services mobiles s'élevant à 3,2 milliards de personnes, près de la moitié de la population mondiale utilise la communication mobile. On s'attend à ce qu'il y ait 700 millions d'abonnés supplémentaires d'ici 2017 et que la barrière des 4 milliards d'abonnés soit franchie en 2018.

Contribution socio-économique des mobiles

L'industrie mobile est un des principaux moteurs de l'économie mondiale. Le chiffre d'affaires total de l'écosystème des mobiles s'élevait à 1 600 milliards de $US, soit 2,2 pour cent du PIB global. D'ici à 2017, l'industrie mobile investira 1 100 milliards de $US dans les dépenses en capital et contribuera à hauteur de 2 600 milliards de $US aux financements publics. Il est à noter qu'en 2017, les entreprises de l'écosystème emploieront 10 millions de personnes dans le monde entier.

La prolifération du haut débit mobile entraîne l'accroissement de trafic de données
Fin 2012, il y avait 6,8 milliards de connections mobiles dans le monde, un chiffre qui devrait atteindre 9,7 milliards d'ici la fin 2017. Le haut débit mobile représentait 1,6 milliards de ces connections en 2012 et en représentera 5,1 milliards en 2017, dont 920 millions de connections LTE. La prolifération du haut débit mobile entraîne une explosion du trafic de données et en 2012, 0,9 exabytes de données ont circulé à travers les réseaux mobiles tous les mois ; ce chiffre va augmenter de 66 pour cent pour atteindre 11,2 exabytes par mois en 2017. [2] Le taux de croissance est mieux illustré par le fait que le volume du trafic total en 2012 était aussi élevé que toutes les années précédentes combinées.